Magazine Politique

Les nouvelles technologies au service des prisonniers

Publié le 18 novembre 2008 par Aurialie

Les prisons et le sort des prisonniers en Russie n'est pas un sujet qui laisse insensible et indifférent. Après l'instauration d'une journée de solidarité avec les prisonniers et la mise en place d'un réseau social pour détenus, anciens et actuels, par des personnes de l'opposition, c'est maintenant les autorités publiques qui veulent agir en leur faveur. Le service fédéral d'application des peines (FSIN) a décidé de mettre en place un site internet pour aider les personnes enfermées à retrouver du travail à la fin de leur détention. Cette année, 240.000 personnes (moyenne d'âge – 31 ans) sont sorties de prison, et selon les statistiques du ministère de l'Intérieur, 1/5 ont réussi à trouver un travail. Seulement 8% des employeurs se disent prêts à engager un ancien détenu et encore avec une réserve sur la cause de la détention.

Ces derniers jours, des organisations civiles et de défense des droits de l'Homme ont également annoncé mettre en place un système de communication gratuit (via Skype) entre prisonniers et leurs familles. Et les idées ne manquent pour permettre plus d'intéraction entre le monde carcéral et l'extérieur : des agents de la prison de la Bourtyka à Moscou ont ouvert au printemps un site pour attirer des travailleurs des autres régions, la demande en gardiens n'étant pas satisfaite par les Moscovites. Une possibilité : engager d'anciens prisonniers comme gardien.

Source : Utro.ru

В рунете появится сайт вакансий для бывших заключенных


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurialie 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines