Magazine Cuisine

Aprème homérique à Châteauvieux

Par Estebe

Salud! 

Tiens, l’autre jour, on a fait une petite halte dans une auberge de la campagne genevoise. Une auberge déjà louée ici et .
Ding, ding... Alors que le douzième coup de midi sonne nous voilà installés devant un verre d’aligoté, Dame Noëlle, Sir Gala, Madame Sonson et mèzigue. L’après-midi va être longue mais voluptueuse.
Débarquent les amuse-bouches, l’un derrière l’autre, comme des majorettes.

DSC01489.JPG
DSC01490.JPG

Crème de homard au céleri, mousse de foie gras et gelée de queue de bœuf, émulsion de topinambour à la truffe blanche

Votre serviteur raconte une récente mésaventure pimentée autant que pelvienne. Eclat de rire autour de la table. Rien de mieux qu’une anecdote scabreuse pour détendre l’atmosphère.

DSC01493.JPG

Tartare de St Jacques au citron vert, gelée de belon aux herbettes, pain au beurre d’algue

«C’est vraiment bon», annonce brusquement Sir Gala, dont la pupille bleue vient de s’allumer d’un feu lutin. Impossible de le contredire.

DSC01494.JPG

Queues de langoustine, risotto à la truffe blanche

Ça rigole un peu à propos du bout de persil décoratif. Hu, hu, hu. Ce qu'on peut être bête. Fin de la deuxième bouteille de chablis. Oui, déjà.

DSC01496.JPG

Sarcelle aux lentilles du Puy, jus au poivre et à l’armagnac. Admirable.

Madame Sonson sort de son sac un petit ours et tourne fissa, avec son téléphone portable, une vidéo le mettant en scène entre argenterie et verre de pinard. Pourquoi pas?

DSC01499.JPG

Selle de chamois, jus aux épines vinette

Dame Noëlle aperçoit la Vierge voletant au-dessus de notre table. Une Vierge gironde et rieuse, seulement vêtue d’un tablier de cuisine. L’apparition nous paraît être un bon présage pour les plats suivants.

DSC01502.JPG

Raviole et consommé de grouse à la truffe blanche

Débat autour de la table: les grouses membres du Parti socialiste ont-elles le droit d’élire le premier secrétaire? Il est déjà quatre heures. L’heure du goûter.

DSC01508.JPG

Chariot de fromages puis figues flambées, liqueur de cassis, glace au poivre de Tasmanie.

C’est l’amène maître d’hôtel qui réalise le premier dessert, live devant nous, rôtissant les figues d’une main, préparant le fond au sucre de canne d’une autre, tout en moulant une boule de glace et discutant avec les convives. On suit le show, tassés dans nos fauteuils, l’œil torve. Dehors, il fait nuit.

DSC01514.JPG

Biscuit à la courge, fudge et glace aux noix de Pécan caramélisées. Mignardises. Chocolats.
Et tout ça.


Cap, à petits pas, vers le fumoir, pour des cognacs vendangés sous Pompidou. Ou même avant.
Tiens, voilà l’addition. Opulente. Mais indiscutable. On règle en rigolant. On reviendra.

C’est fou tout ce qu’on peut faire en une seule après-midi.
Demain, on mangera de l'eau.

Tchou

DSC01507.JPG
DSC01506.JPG
DSC01505.JPG
DSC01504.JPG

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par nini
posté le 07 décembre à 00:38
Signaler un abus

Je rigole rien qu'à vous lire, c'est plus que de l'humour, c'est de la véritable littérature, j'adore ! Mais bon, tout ça me délecte, mais pas les papilles, parce que j'en oublie la base : la recette ! Va falloir que je m'y mette, promis, parce qu'en plus, ça a l'air vraiment bon, mais vu le temps que je passe à me marrer, je sais pas si je vais arriver au bout. Allez, ciao et merci de me faire rire aux éclats

A propos de l’auteur


Estebe 821 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte