Magazine

Législative partielle. François Deluga (PS) en tête au premier tour

Publié le 24 novembre 2008 par Jean-Robert Bos

Extraits de deux articles de sud-ouest ce jour :

Législative partielle. François Deluga (PS) en tête au premier tour

LÉGISLATIVE PARTIELLE DE LA 8E CIRCONSCRIPTION. Deluga en tête
la très faible participation à ce scrutin. Seuls 38,77 % d'électeurs se sont déplacés aux urnes (contre 66,08 % l'an dernier).
LÉGISLATIVE PARTIELLE DE LA 8E CIRCONSCRIPTION. Le candidat socialiste devance Yves Foulon, UMP, de 1 281 voix au premier tour

Deluga en tête

La gauche a donc mieux résisté. La candidate du futur parti d'Olivier Besancenot, le NPA, qui portait l'an dernier les couleurs de Lutte ouvrière, progresse de 2 à 3,22 %, tout comme le PCF, de 1,72 à 2,31 %.
En laissant son siège de député pour le Sénat, Marie-Hélène des Esgaulx a fait le pari que la 8e circonscription, et notamment le bassin d'Arcachon, aurait deux parlementaires UMP. Il faudra attendre dimanche prochain pour savoir s'ils seront de la même étiquette.

Les électeurs de la huitième circonscription de Gironde ont placé François Deluga (PS) en tête au premier tour d'une élection législative partielle, avec 43,77% des voix contre 40,95% à son adversaire UMP Yves Foulon, a indiqué dimanche la préfecture du département.
Monique Nicolas pour l'extrême gauche (3,22%), André-Christian Darriet pour le PCF (2,31%), Jacques Courmontagne pour le MoDem (3,57%), Sébastien Jacques, divers droite (0,07%), Emmanuel Perrin pour CPNT (3,78%) et Lydie Croizier pour le FN (2,30%) postulaient également pour le siège de député de la plus grande circonscription de France, qui s'étend du bassin d'Arcachon aux landes girondines.

En cas d'élection dimanche prochain, M. Foulon s'est engagé à conserver son mandat de maire d'Arcachon et M. Deluga à abandonner celui de conseiller régional d'Aquitaine.

Législative partielle. François Deluga (PS) en tête au premier tour

LÉGISLATIVE PARTIELLE DE LA 8E CIRCONSCRIPTION. Deluga en tête

À la veille du scrutin, François Deluga ne cachait pas sa crainte que les divisions à la tête du Parti socialiste n'affectent le vote alors même qu'il avait fait le pari, ici, d'être « le candidat de l'unité », c'est-à-dire des Verts, du PRG et du MRC. Hier, il était rassuré. D'autant qu'il arrive en tête dans la quasi-totalité des villes du Sud-Gironde et d'importantes villes du bassin d'Arcachon, dont Belin-Beliet, qui a un maire UMP, Biganos, dont le maire a apporté son soutien à Yves Foulon, et surtout Gujan-Mestras, ville de l'ancienne députée Marie-Hélène des Esgaulx, dont l'élection au Sénat, en septembre, a provoqué cette législative partielle.

En plus beaucoup de projets pour la protection de l'environnement ...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Robert Bos 885 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte