Magazine Culture

Fin de semaine culturelle en 3 temps

Publié le 25 novembre 2008 par Epicure

Optimisation. Efficacité. Plaisir! En fin de semaine, nous avons transformé un voyage de 2 jours à Montréal en véritable expédition culturelle. Bref tour d’horizon de ce quasi-marathon.

Vendredi PM - Le Salon du livre de Montréal

L’étourdissement nous prend dès qu’on franchit l’entrée. Trop grand, trop d’auteurs, trop de livres! Y qu’on aime ça! Ça nous prendrait des yeux tout le tour de la tête et surtout un porte-feuille aussi grand que la Place Bonaventure pour s’acheter tout ce qui nous fait envie.

Arrêt au kiosque de La Pastèque pour se procurer le magnifique Quelque part au début du XXIe siècle, sous la direction de Nicolas Langelier. Bonne nouvelle de la journée : le prochain Paul est pour 2009!

Des bonjours aux gentils amis de chez Septentrion ensuite gros intermède chez Alire, où un sympathique monsieur passionné nous transmet son enthousiasme contagieux. On repart avec Ysabel, La mémoire du lac et La nébuleuse iNSIEME. 2è bonne nouvelle de la journée : le prochain Pelletier est pour 2009!

On joue un peu les groupies au kiosque de Radio-Canada où l’on ne peut résister à l’achat du DVD de la première saison des Pieds dans la marge, surtout que les “pieds” sont là en personne pour signer notre copie! C’est pas un livre mais on est très contents quand même!

J’achète une copie du Ciel de Bay City de Catherine Mavrikakis qui croule sous les bonnes critiques et qui vient de remporter le Grand prix du livre de Montréal, mais malheureusement ce n’est pas encore l’heure des dédicaces. Je me reprends avant de quitter le salon au kiosque de Québec-Amérique où, juste pour me faire plaisir, Stéphane Dompierre dessine un bel ours qui fait « Grouuuuuuu », dans mon exemplaire de Jeunauteur.

Vendredi soir - Le mystère d’Irma Vep

Pas grand chose d’autre à ajouter que ce qu’on a déjà dit en février et en juin 2006. Irma Vep, c’est notre Broue à nous autres. Si c’est possible, on a encore plus ri que la dernière fois. Serge Postigo et Eric Bernier (Ah! Eric Bernier!) sont des dieux de la scène et on risque d’y retourner encore et encore… Si vous aviez besoin d’un autre argument béton pour vous convaincre du génie de cette pièce, c’est la meilleure Blonde du web qui a traduit le texte de Charles Ludlam. Vous comprenez maintenant?

Samedi PM - Warhol Live

Andy Warhol
n’avait pas le même type de cerveau que tout le monde et l’exposition que lui consacre le Musée des beaux-arts en fait la preuve! La musique, la danse, le cinéma, la photographie, rien ne lui a échappé. On passe un beau moment à se remplir les yeux de son génie créateur et on a presque le goût de succomber devant une tasse à 42,00 $ dans la boutique du musée en sortant. Bientôt, juré, je me tape sa bio qui traîne dans notre bibliothèque depuis des années. Expo à voir avant le 18 janvier.

Et maintenant, on fait quoi en fin de semaine?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Epicure 750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine