Magazine Cinéma

J’irai dormir à Hollywood – Road trip in America

Par Bebealien

Depuis le succès des films de Michael Moore au cinéma, les spectateurs sont abreuvés de documentaires au format long. Malheureusement trop peu d’entre eux se révèlent vraiment intéressants au finish. N’ayant jamais vu l’émission originale « J’irai dormir chez vous », dur d’en juger les qualités intrinsèques. C’est donc sur un bouche à oreille flatteur que je suis allé voir le film. Et c’est une bonne surprise.

J’irai dormir à Hollywood – Croisement entre Borat et Moore

Antoine de Maximy, reporter globe-trotter, décide de parcourir l’Amérique d’est en ouest afin d’en rencontrer ses habitants. En train, à vélo ou en corbillard, il passe deux mois sur place et construit son parcours au fil des rencontres, en posant toujours cette même question : « puis je dormir chez vous ce soir ? ».

Antoine, coincé dans le désert avec son corbillard peint en rouge. Un bon moment de rigolade

Le road movie peut prendre beaucoup de formes. Il devient intéressant à partir du moment où il permet d’obtenir un éclairage particulier sur une situation ou sur une couche sociale. Ca tombe bien, Antoine de Maximy, à la fois réalisateur/acteur de son épopée américaine va passer des Amish à George Clooney, d’un SDF à des types vraiment étranges à New Orleans… décrivant une Amérique contrastée et très éloignée des clichés en vigueur à Hollywood.

Une rencontre amusante à New York : un acrobate de 92 ans et sa compagne. Décalé et très drôle…

Dans sa démarche, il ressemble un peu à Sacha Baron Cohen dans Borat qui, en jouant l’étranger, arrivait à faire parler les américains sur des sujets parfois extrêmement casse gueules. Ici, pas de second degré ou d’humour recherché. Mais la bizarrerie de certaines rencontres provoque l’hilarité ou des sueurs froides. A deux reprises d’ailleurs, l’ambiance se veut menaçante : que ce soit lorsqu’Antoine pénètre dans un quartier noir qu’on lui dit peu accueillant à la Nouvelle Orléans, ou lorsqu’il croise un étrange personnage qui lui demande de venir voir ce qu’il vient de faire chez lui dans une réserve indienne.

Obligé de dormir dans sa voiture/corbillard pour Halloween, Antoine en profite pour faire l’andouille

C’est aussi une analyse du rêve américain et surtout des ses failles. Car les laissés pour compte n’ont finalement pas souvent l’occasion de parler. Quelques rencontres retiennent plus particulièrement l’attention : un ancien du Vietnam condamné à 15 ans de prison pour possession illégale d’armes, un ancien de l’immobilier ayant décidé de tout plaquer et maintenant obligé de vivre sur la plage ou encore des navajos condamnés au chômage et à une vie sans intérêt par leur culture séculaire et le manque d’aide du gouvernement.

Finalement J’irai Dormir à Hollywood n’apporte rien de neuf et ne nous apprend rien. Mais il démontre encore une fois que la société américaine qu’on nous vend comme très proche de la notre en est finalement relativement éloignée. L’ignorance et l’intolérance affleurent à chaque coin de rue, les riches (comme Will Smith ou George Clooney chez qui Antoine pénètre par effraction) sont ultra protégés alors que la pauvreté est à chaque coin de rue.

Antoine à Hollywood. Ne lui reste plus qu’à trouver une star pour l’héberger…

Un constat étrange. Un des clichés que je retrouvais sur mes copies en cours de géographie était « Terre de contrastes ». Je crois que l’expression n’a jamais été aussi applicable que dans ce cas, lorsque l’on constate l’échec d’un modèle vendu comme le meilleur. Mais tout n’est pas noir pour autant car malgré leurs défauts, les américains font preuve d’un trait de caractère partagé par tous : l’optimisme.

Antoine de Maximy ne signe donc pas un documentaire original sur le fond. Mais dans la forme, et surtout grâce à sa bonne humeur, il nous fait rencontrer des personnes sortant des clichés habituels et surtout donne envie de découvrir son émission. Pas mal, finalement…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Alain Chabat à Hollywood.

     Alain Chabat, dont l'humour caustique est fort apprécié au petit écran, va faires ses grands débuts dans "A night at the Mudeum Battle of the Smithsonian "... Lire la suite

    Par  Michcine
    CINÉMA, CULTURE
  • Kareena Kapoor à Hollywood

    L'actrice de Bollywood Kareena Kapoor qui est la star du moment par ses nombreuses récompenses et son changement de look, a maintenant obtenu un role pour... Lire la suite

    Par  Fix
    CINÉMA, CULTURE
  • J'irai dormir à Hollywood - Vidéo

    Un documentaire de et avec Antoine De Maximy J'irai dormir à Hollywood envoyé par COMME-AU-CINEMA Vous connaissez Tintin en Amérique, vous avez vu une tondeuse ... Lire la suite

    Par  Redac Cinéstarsnews
    CINÉMA, CULTURE
  • Captain America dans Hulk !

    En DVD : Dans le début alternatif de L'Incroyable Hulk (découvrez ici notre dossier : trailers, photos, bonnes infos...), réalisé par Louis Leterrier, qui sort... Lire la suite

    Par  Cineblogywood
    CINÉMA, CULTURE
  • Katrina Kaif à Hollywood

    Katrina Kaif Hollywood

    La beauté Katrina Kaif, qui est dévenue la no.1 des actrices à Bollywood avec son nombre records de hits en poche, a augmenté son statut en décrochant un role... Lire la suite

    Par  Fix
    CINÉMA, CULTURE
  • Hollywood en France

    En Seine-Saint-Denis, les grosses productions cinématographiques ont laissé la place au cinéma amateur... Faites du bruit, on tourne! Lire la suite

    Par  Poninska
    CINÉMA, CULTURE, SOCIÉTÉ
  • Avant-première- « J’irai dormir à Hollywood » : le palpitant road movie d’Antoin...

    Hier soir se déroulait à l’UGC Les Halles, en présence de l'équipe du film, l’avant-première de « J’irai dormir à Hollywood » défini comme « le premier film de... Lire la suite

    Par  Sandra.m
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Bebealien 53 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte