Magazine Côté Femmes

Des bébés bulgares abandonnés à des familles grecques dès la naissance.

Publié le 25 novembre 2008 par Zench

bulgarie.jpgReportage STARA ZAGORA (Bulgarie).


En cette matinée automnale, les abords du Centre des Samaritains de Stara Zagora sont jonchés de feuilles rousses et brunes. Certaines se sontégarées par paquets dans les petits jardions qui ornent les studios blancs mis à disposition des pensionnaires par le centre social. Bref, un peu de couleur dans la vie douloureuse de ses jeunes femmes. Parfois encore mineures, elles ont déjà eu plusieurs grossesses. Dont certaines se sont terminées par la vente du mourrisson à sa naissance.


"Nous sommes un centre social pour mamans et bébés, relate Diana Dimova, la directrice. Souvent, les mères qui arrivent chez nous ont été victimes de trafic ou de violences, y compris sexuelles. Nous sommes donc là pour aider la maman, mais aussi prévenir un éventuel abandon du bébé. Il faut savoir que la mère elle-même doit souvent être considérée comme un enfant car il est fréquent qu'elle ait entre 14 et 18 ans."
"C'est tout à fait normal dans la population rom, relaie Tsvetelina Bonova, de l'UNICEF SOFIA. Les jeunes filles ont des enfants très jeunes. Leur culture à ce sujet est très différente de la nôtre."


Reste que parfois, cet enfant est de trop pour des jeunes filles qui ne parviennent plus à subvenir aux besoins de leur famille. Certains ont dès lors vite compris. Et dernièrement, aux Samaritains, "une jeune fille devait accoucher, relate Diana. Un homme étranger, un Grec, s'est présenté et a dit que l'enfant était de lui. La jeune fille et sa famille lui avaient en fait vendu le bébé."


Ce genre de situation est bien connu, constate Hristo Monov, adjoint directeur de l'Agence de la protection de l'enfant. "Nous savons que de nombreuses jeunes filles roms ont vendu leur bébé à des couples grecs. Ces gens ne savent pas avoir d'enfant et ont envie de contourner les procédures longues de l'adoption. Ils sont mis en contact avec des jeunes filles roms enceintes. Juqu'à la fin de la grossesse, l'homme et la jeune fille se font passer pouyr un couple. Et, le jour de la naissance, l'homme déclare la naissance du bébé dont il devient officiellement le père. Il rétribue alors la jeune femme et retourne vivre ne Grèce avec son épouse."


Seul moyen de contrer cet hoorible commerce ? Un test de paternité. "C'est difficile, embraie Hristo Monov. Une fois que le père est rentré en Grèce, la Bulgarie ne peut plus rien faire. D'autant que la famille qui a vendu le bébé ne va pas déposer plainte. Dans son esprit, elle a agi pour le bien de l'enfant tout en gagnant de l'argent pour ceux déjà nés."


Une philosophie qui ne date pas d'aujourd'hui mais contre laquelle l'Unicef, le gouvernement bulgare et nombre d'associationbs veulent lutter. "Nous sommes cinq centres à travers le pays, poctue Diana. L'un de nos objectifs est de prévenir les abandons et les ventes de bébés. Lorsque nous recueillons une jeune fille enceinte, nous lui apprenons comment être mère, comment créer un lien avec un enfant. Bref, nous tentons de lui inculquer la notion de famille. Mais ce n'est pas aisé car les filles ont souvent du mal à échapper au futur père qui parfois les menace." Heureusement des victoires viennent égayer le tableau. "Dernièrement nous avons eu trois réussites. Trois filles qui ont accouché et réussi à garder leur bébé. Elles représentent l'espoir.", sourit Diana.
Infos et dons : UNICEF.
Retrouvez toutes les photos du reportage de Pierre-Yves Thienpont dans un portfolio sur lesoir.be


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Les bébés des stars !

    Nous avons exploré pour vous le carnet rose de la presse people pour vous informer des prénoms des bébés de stars nés en 2008 : Pour les filles : Angie (Cathy e... Lire la suite

    Par  Charlotte
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, ENFANTS
  • Swap & petits bébés

    J'ai quelques questions pour l'organisation du swap... Je préfère étudier le terrain et satisfaire au maximum l'ensemble des blogueuses... Pour rappel, ce... Lire la suite

    Par  Melimelo2006
    CÔTÉ FEMMES, ENFANTS, JOURNAL INTIME
  • Les petits fantômes de Bulgarie

    Jeudi 5 juin 2008, France 2, Envoyé Spécial. Les orphelinats de Bulgarie sont remplis d'enfants abandonnés ou donnés par leurs parents parce qu'ils sont nés ave... Lire la suite

    Par  Chroneric
    SOCIÉTÉ
  • Des bébés partout...

    L'INSEE a publié ses chiffres en août dernier, Ainsi on y découvre qu'en 2006, le nombre de naissances en France a connu une forte augmentation (+ 22 500 /... Lire la suite

    Par  Virginieb
    SOCIÉTÉ
  • J’aimerais parfois être sourd…

    Ce matin, comme presque tous les matins, j’ai pris le bus. Et là deux jeunes filles (oui pas femmes parce que sûrement moins de 16 ans) s’assoient devant moi,... Lire la suite

    Par  Chezfab
    SOCIÉTÉ
  • Prostitution à Toulouse : le procès des filières bulgares

    Le procès de la misère humaine s’est tenu jeudi à Toulouse. Accusés d’avoir aidé et accueilli des prostitués bulgares dans leur hôtel de la Caravelle rue Raymon... Lire la suite

    Par  Chictype
    SOCIÉTÉ
  • LIMOGES - Les proxénètes de prostituées bulgares condamnés

    Les policiers avaient remonté et démantelé la filière de prostitution dite de « l’Est ». Les jeunes femmes étaient originaires de la même ville. Lire la suite

    Par  Chictype
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Zench 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog