Magazine Culture

Girl with a pearl earring

Publié le 01 décembre 2008 par Pralinerie @Pralinerie

Pourquoi ai-je attendu si longtemps avant d'ouvrir ce livre de Tracy Chevalier ? J'avais vu le film avec Scarlett il y a quelques années et je ne voulais pas prendre le risque d'être déçue. En fait, je m'aperçois que ce film a laissé un souvenir assez vivace et que la BO défilait dans ma tête à mesure de ma lecture. Magnifique BO cela dit en passant.
Alors pourquoi maintenant ? Pour un cours d'anglais. Une lecture obligatoire loin d'être désagréable. Griet est l'ainée d'une famille de Delft. Son père est aveugle. Son frère est parti en apprentissage. Elle même doit subvenir à ses besoins et aider sa famille. Elle est engagée comme bonne chez un peintre, Vermeer. Là elle s'occupe de repassage, nettoyage, cuisine, courses avec Tanneke, autre servante. Elle a cependant la charge supplémentaire de nettoyer l'atelier du peintre dont elle ne doit sous aucun prétexte changer l'arrangement. Griet se sent étrangère dans cette maison catholique, elle qui est protestante. Elle l'est d'autant plus que les enfants de Vermeer et son épouse ne la regardent pas tous d'un bon oeil. Son plaisir ? Retrouver sa soeur et ses parents tous les dimanches et leur décrire les beautés des peintures. Tout change avec la peste. La famille s'endeuille. Griet s'investit de plus en plus dans les peintures de son maître tandis que le charmant boucher, Pieter, lui fait la cour.
Cette histoire est celle d'un peintre et de son modèle, d'une jeune fille au XVIIe siècle. Ce qui envoute, c'est cette atmosphère intimiste, ce grand détail, particulièrement dans la description des couleurs. Un très bel ouvrage.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine