Magazine Culture

Anthologie permanente : François Caradec

Par Florence Trocmé

Le poète, biographe (Allais, Lautréamont,Jarry, Roussel, etc.) et oulipien François Caradec est mort le 13 novembre 2008 (note bio-bibliographique). Hommage de Poezibao avec ces textes extraits de Les Nuages de Paris.

Le voyage inénarrable

La traversée de Paris
le trajet de l’autobus 48
le parcours des manifestants de la Bastille à la Nation
la promenade le long des quais de Seine
le chemin de Saint-Jacques des pèlerins de Compostelle
le parcours du combattant à la Gare de l’Est
la tournée des grands boulevards
la marche des garçons de café
le marathon de Paris
le passage à gué de la Bièvre à la Glacière
le pèlerinage de la Vierge de la rue du Bac
la route de la soie de l’avenue de Choisy
l’ascension sur les hauteurs de la Butte-aux-Cailles
l’exode des Parisiens le vendredi soir
l’odyssée des enfants de Paris au bord de la mer
le départ des Allemands en Août 1944
l’escalade des escaliers du Sacré-Cœur
l’itinéraire d’Arago de Montmartre à la Cité Universitaire
le défilé du 14 juillet aux Champs-Elysées
le retour des prisonniers et déportés à l’Hôtel Lutétia
le train des banlieusards à la Gare Saint-Lazare
la flânerie aux Puces de Saint-Ouen.

*

Admirables amiraux

Rue de l’amiral-mouché
Rue de l’amiral-courbé
Rue de l’amiral-cloué

Rue des amiromesnil
Rue des amirobinets
Rue des amirobolants !

*

Le métro du souvenir

Le métro
même le métro c’était hier n’est plus ce qu’il était
alors il suffisait qu’on dise
« Ferme les yeux » et d’ouvrir les narines
pour voir défiler dans le tunnel de la mémoire
  Dubo Dubon Dubonnet
et recevoir l’odeur de chien mouillé mêlée de tabac droit et de petit pain chaud.

La poinçonneuse avec son calot bleu
sa pince à sucre et son tricot derrière le portillon
  c’était ça le métro
qui crapotait dans les virages
et l’élan parfois qu’il prenait
pour gravir une rampe ou pour sortir de terre
secouant les vitres les banquettes
franchir la Seine et s’enrouler autour de la Morgue
avant de plonger sous la Bastille
où le Génie préservateur des traceurs de sillons
enchâssa sur le quai des blocs de la prison.

François Caradec, Les Nuages de Paris, Maurice Nadeau, 2007, pp. 10, 75 & 91

Biobibliographie de François Caradec

Index de Poezibao
Une de Poezibao
Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com:
→ Recevez chaque jour de la semaine "l'anthologie permanente" dans votre boîte aux lettres électronique
ou
→ Recevez le samedi la lettre d’information, avec les principales parutions de la semaine sur le site (les abonnés à l’anthologie reçoivent automatiquement cette lettre)
• Merci de préciser "abonnement à l’anthologie" ou "abonnement à la lettre seule″


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Claude Chambard

    Claude Chambard a publié tout récemment, aux éditions le Bleu du ciel, le chemin vers la cabane, dont on peut lire une note de lecture sur le site Pluie. C’est... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Georg Trakl

    Chant du soir Le soir, quand nous allons par les sentiers obscurs, Se lèvent devant nous nos formes blêmes. Quand la soif nous saisit, Nous buvons les eaux pâle... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Paul Eluard

    Première du monde à Pablo Picasso Captive de la plaine, agonisante folle, La lumière sur toi se cache, vois le ciel : Il a fermé les yeux pour s’en prendre à to... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Pierre Dhainaut

    Sacrifier Accomplir Nuit cette nuit vol qui vient de la mer ultime aussitôt pierres astres muets cette constellation de mots tombée s’inscrira-t-elle éparse... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Gérard Macé

    L’enfant prodigue [...] Le goût du lait revient en parlant, le lait caillé dans les bols quand la lune rousse éclairait la faïence et l’eau qui dort. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Angela Ball

    Que mettre pour un divorce Des chauves-souris dans les cheveux, Mais seulement si elles arrivent à s’y accrocher la tête en bas Convenablement. Du mastic sur le... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Alexander Dickow

    If you’ll just turned over the road and step aside past on the next corner, when you’ve be spied a gap in the rustles which rumple, tall and sway by the stingin... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18346 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines