Magazine Cinéma

Caos Calmo : Avant-première

Par Ffred


Caos Calmo : Avant-première
Avant-première à l'UGC Ciné Cité des Halles en présence de l'équipe du film le 1er décembre 2008
L'histoire
La mort soudaine de Lara, son épouse, bouleverse la vie heureuse de Pietro, jusque-là comblé par sa famille et son travail. Le jour de la rentrée, Pietro accompagne à l'école sa fille Claudia, 10 ans et décide subitement de l'attendre. Il se réfugie dans sa voiture, garée en face de l'école primaire. Il fait de même le lendemain et les jours suivants. Il attend que la douleur se manifeste et observe le monde. Il découvre petit à petit les facettes cachées des gens qui l'entourent et l'abordent. Ses chefs, ses collègues, ses parents, ses amis, tous cherchent à comprendre "ce drôle de chaos calme" qui l'habite.
Mon avis
D'après le directeur du cinéma où j'ai assisté à l'avant-première, la présence de Nanni Moretti en dehors d'Italie pour présenter un film est exceptionnelle ! Nous avons donc eu le plaisir d'avoir le film présenté par le réalisateur, le producteur, une des actrices italiennes du film, Denis Podalydès et donc l'acteur principal. Moments toujours privilégiés. Le film en lui même est agréable à suivre. L'ami avec qui j'étais a été très déçu ayant lu le roman cet été, il n'a pas vraiment retrouvé l'histoire qu'il avait lu. Pour ma part n'ayant pas de point comparaison, j'ai plutôt passé un bon moment. Le scénario est assez anecdotique, très vite on se fout un peu de l'histoire qui n'est finalement qu'une suite de saynète, certes sympathique, mais pas d'une très grande profondeur psychologique. Reste des jolies scènes, pleines de poésie et de tendresse, certaines très drôles d'autres très chaudes (une sexe de scène qui arrive un peu comme un cheveu sur la soupe) et d'autres plus nostalgiques et mélancoliques. Le plus grand plaisir est celui de voir des acteurs dans l'ensemble assez convaincants et qui nous font oublier les quelques longueurs de l'histoire et une mise en scène peu originale. Nanni Moretti est bien sûr excellent mais il ne force pas son talent. Toujours un vrai plaisir de retrouver la belle Valeria Golino encore une fois très bien. Isabella Ferrari qui a tourné deux films en France qui ne sont pas restés dans les mémoires (K et L'anniversaire) a un petit rôle où elle s'en sort pas mal. Le trio d'acteurs français Girardot, Podalydès, Berling ne fait pas des étincelles, mais belle prestation de Alessandro Gassman (Hammam) et quelques minutes surprenantes à la fin du film avec la participation de Roman Polanski.
Un joli film qui manque un peu d'épaisseur et d'une mise en scène plus convaincante, qui fait passer un bon moment grâce à son beau casting mais qui ne restera pas dans les mémoires. Apparemment comme souvent il faut mieux lire le roman dont il est inspiré.
Valeria Golino. Bac Films Isabella Ferrari et Nanni Moretti. Bac Films Denis Podalydès, Charles Berling et Hippolyte Girardot. Bac Films
Nanni Moretti et Alessandro Gassman. Bac Films

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines