Magazine Cinéma

Mascarades

Par Luc24

La critique  

Mascarades
 

Comédie colorée et exigeante

 

Dans un petit village isolé de l’Algérie, Mounir se sent outré. Les gens se moquent de sa sœur Rym, atteinte de narcolepsie. Las, lors d’un soir d’ivresse, il se met à hurler dans la rue qu’il lui a trouvé un mari. Un mari riche et influent. Cet instant de révolte va changer sa vie. Car le lendemain matin, tout le monde est persuadé que Rym a bien trouvé un mari de grande envergure. Plutôt que de révéler la supercherie, la petite famille de Mounir va se prendre au jeu et laisser tous les habitants surenchérir sur le sujet. Ce qui n’est pas vraiment du goût de Khliffa, amoureux secret de Rym depuis quatre ans et meilleur ami de Mounir. Rym voit là l’occasion de mettre son amoureux au défi et de le pousser à assumer ses sentiments. Mais alors que chacun projette ses propres fantasmes sur ce mariage fictif, on se demande bien jusqu’où iront ces mascarades…

Mascarades

Les comédies arabes sont assez rares sur nos écrans pour nous priver du grand plaisir tendre et comique que constitue Mascarades. Premier long métrage de l’acteur Lyes Salem, cette œuvre qui n’est pas sans nous rappeler les comédies italiennes est un véritable concentré de beauté et de bonne humeur. Le réalisateur opte pour une photographie très colorée et y met en scène des personnages aussi ambivalents que cartoonesques. Si le pari du divertissement est relevé haut la main, on sera agréablement surpris de trouver également un certain portrait de l’Algérie. Le personnage de Rym est en effet placé entre les deux hommes de sa vie : son frère et son amoureux Khliffa. Mounir ,le frère, représente le poids de la tradition (il prendra d’ailleurs très mal l’union de son ami avec sa sœur) accompagné d’une certaine hypocrisie (il est le premier a profiter des avantages que lui offre son mensonge et ira jusqu’à arnaquer des honnêtes gens). Khliffa représente la liberté, l’évasion, le désir de construire et d’avancer en même temps.

Mascarades

On s’attache à toute la galerie de personnages exposés, on prend chacun avec ses qualités et ses défauts et on ne se lasse pas de la très belle réalisation, faite de plans souvent épurés. Lyes Salem prouve que l’on peut faire des comédies efficaces, drôles, intelligentes et belles formellement. Ce genre de film n’est pas forcément légion et on en appréciera d’autant plus ses cocasseries habiles.

 

Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par  Genie92.free.fr
posté le 11 décembre à 18:49
Signaler un abus

J'ai lu beaucoup de bien de ce film et les critiques sont élogieuses, je vais aller le voir demain et je ne serai pas déçue, cette semaine plusieurs films intéressants comme Secret Defense, et Burn after..., je pense que l'emmerdeur que j'ai vu il y a plusieurs années et qui avait eu beaucoup de succès à cause des acteurs qui ne sont plus là, n'est peut-être pas aussi réussi avec Patrick Timsit, je le saurai bientôt car je aller le voir aussi. bien amicalement http://genie92.free.fr

A propos de l’auteur


Luc24 78 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines