Magazine Cinéma

Burn after Reading! La trilogie des pitreries à la Coen.

Par Michcine

burn after re maxi pix

Après "O'Brother"  et "intolérable Cruauté" voici le troisième film d'abrutis des frères Coen. Quand dans une parodie des films d'espionnage, un sex addict au sex-toy géant, George Clooney qui laisse de côté son glamour et Nespresso,  croise un prof de gym manièré, à la coiffure improbable, accompagné d'une nana qui se trouve être l'unes de ses maîtresses (à George)  persuadée de trouver les fonds nécessaires pour une chirurgie esthétique, en faisant chanter un ex agent de la Cia, John Malkovitch complètement déjanté, dont la femme, Tilda Swinton, coincée de chez coincé, marivaude à gauche et à droite..avec George entre autre....Un régal du non-sens....Jubilatoire! 

Osborne Cox, (John Malkovitch) analyste à la CIa, convoqué à une réunion ultra-secrète au quartier général de l’agence à Arlington, en Virginie, apprends qu'il est viré. Pour noyer cette mauvaise nouvelle, il s'enferme chez lui à Georgetown pour écrire ses mémoires en ne lésinant pas sur l'alcool au passage...Sa femme, (Tilda Swinton) à peine surprise, prends cela au deuxième degré, dame elle a bien d'autres chats à fouetter. Son amant Harry agent fédéral occupe toutes ses pensées,et malgré que ce dernier porte une bague au doigt, elle envisage sérieusement de quitter son mari pour son bel amant!
 

brad_pitt__1221080815_6265

A  Washington, Linda, (Frances McDormand) employée dans le club de Fitness local a du mal à se concentrer sur son travail, depuis qu'elle s'est mis en tête qu'une complète chirurgie esthétique pourraît la rendre encore plus attirante.  Elle court les banques, afin de se voir prêter la grosse somme d'argent nécessaire à sa transformation, sans grand succès, même auprès de sa banque......Mais cela ne l'empêche pas de déjà penser à  son absence avant d'avoir obtenu le moindre cent. Elle demande à son collègue  Chad Feldheimer, (Brad Pitt)pour faire son boulot à sa place. Tout à son obsession, elle ne remarque même pas que Ted le directeur de salle  est amoureux fou d'elle, fort prise qu'elle est, avec tous ses à-côtés rencontrés sur Internet.

 

burnafterreadingSTILL1

Lorsqu’un CD contenant des informations destinées au livre de Cox tombe accidentellement entre les mains de linda et Chad, tous deux décident de tirer parti de cette aubaine. C'est ici que l'on  rentre de plein-pied dans le burlesque, le loufoque, mis en place de main de maître par les frères Coen. Ces derniers ne respectent pas vraiment les règles du cinéma habituel, maniant la caméra d'une manière alerte et énergique, et, avec un style dont ils ont le secret, ils font de chacune de leurs réalisations un petit bijou!  C'est le cas dans Burn after Reading, on va de  rencontres surprises, en quiproquos et situations hilarantes, tout le régistre de la comédie de boulevard est proposé dans cette comédie déjantée, à la machine bin huilée, efficace que je vous conseille vivement. La réussite du film tient tout autant dans le savoir-faire des frères Coen, que dans les prouesses des comédiens, que nous avions l'habitude de croiser dans un tout autre régistre. Ils opèrent tous un changement radical de braquet pour oeuvrer dans le contre-emploi total, avec brio!

Bref, Burn After reading, c'est une symphonie de bras cassés emportée dans un vaudeville à prendre au deuxième degré... A ne SURTOUT PAS EFFACER APRES LECTURE!!!!!!

burn-after-reading-




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Michcine 21497 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines