Magazine Chanson française

Le Pays sauvage d'Emily Loizeau

Publié le 15 décembre 2008 par Fred Desfrenne

loizeausmall.jpg

Après 'L'autre bout du monde", Emily revient avec un « pays sauvage ». Il faut bien avouer que la jeune femme n’a pas l’âme sédentaire d’une chanteuse contemplative, ni le cœur encristé et les murmures gercés d’une demoiselle proustienne qui vivrait à distance de la rumeur du monde.

Bref la jeune fille voyage et il y a du Rimbaud, du Jack London ou du Kerouac dans ce nouvel opus écrit en petit comité.

Emily Loizeau, qui se décrit volontiers comme « une mélancolique de l’enfance », sans nostalgie, mais comme empourprée de cette tendresse pour les paradis perdus, s’est souvenue qu’en sa famille un membre avait déjà bourlingué de la sorte.

loizeau.jpg

Un oncle, du côté de sa mère, qui trimbala une troupe de théâtre jusqu’au Canada, vivant dans des roulottes et ramenant des histoires qui ont peuplé longtemps ses rêves d’aventurière du spectacle lorsqu’elle alignait sagement les gammes sur son piano.

Pour ce nouvel album, Emilie évoque volontiers un « disque hippie ». Des titres sous l'influence et la baguette de Moriarty. On y croise aussi Thomas Fersen déguisé en crapaud le temps de The Princess and the toad, l’impeccable dandy Vic Moan ailleurs, ou encore un bien dru « chœurs des femmes à barbes de Paris » composé de Jeanne Cherhal, Olivia Ruiz et Nina Morato.

Après les lauriers du premier album (co-réalisé à l’époque avec Franck Monnet), Emily persiste et gagne en amplitude (sa voix...), en émotions.

Un travail sensoriel, un pays sauvage où viennent se percher des chants d’oiseaux (forcément), des murmures de la terre ardéchoise ou les combats de coqs, les braises des volcans et les rires des enfants de La Réunion.

Il faillait également qu’un regard se pose sur cette belle histoire et ses personnages hauts en couleurs pour en capturer l’effervescence délirante. C’est donc au grand Jean-Baptiste Mondino qu’a été confié le soin d’imaginer cette pochette où (presque) toute la troupe est rassemblée, et qui donne à l’évidence l’irrépressible envie de demander asile à ce Pays sauvage drôlement accueillant.

Mise en en ligne de la chronique de l'album le plus rapidement possible..


Ecoutez ! :


.:: Ne manquez pas:

Tous les concerts de Emily Loizeau avec la FNAC

http://www.myspace.com/emilyloizeau

http://www.emilyloizeau.net/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fred Desfrenne 32 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte