Magazine Bd

Bilan de décembre (2)

Par Franck Aniere

Après la première salve conséquente de sorties du mois de décembre, le reste des parutions fait un peu figure de parent pauvre. Il y a cependant pas mal de choses à se mettre sous la dent, avec des hors-série pour accompagner les sorties Ultimate.

Marvel Heroes v2 HS 4

Les Jeunes Vengeurs sont de retour ! Cette équipe aux aventures passionnantes se fait vraiment trop rare, et on peut toujours espérer qu’ils reviendront dans une série régulière. Avec ce hors-série, nous avons une suite de petites histoires, chacune étant centrée sur un membre de l’équipe en particulier. Les membres étant tous différents, les histoires le sont également. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les Jeunes Vengeurs continuent à ne pas nous décevoir. Malgré la diversité d’auteurs (dont Ed Brubacker ou Alan Davis !), la qualité est au rendez-vous tout au long de ce nouveau rendez-vous avec les apprentis Vengeurs. Il y a beaucoup d’émotion, en particulier dans l’épisode consacré à Hulkling, de l’action, de l’humour…Un très bon moment de lecture avec ce hors-série, qui aurait sûrement été la lecture du mois sans Marvel Universe qui a placé la barre très haut.

Marvel Icons HS 15

Ce mois-ci, on retrouve le Punisher et son journal de guerre, dans une ambiance à la limite du cartoon. Matt Fraction (le scénariste) s’amuse à faire une série décalée, avec des rebondissements énormes dignes de James Bond. C’est un ton particulier et parfaitement assumé, et ça marche très bien. Frank Castle peut tout à fait dérouiller des aliens ou des vilains plus terre à terre, c’est aussi bon que dans ses aventures plus réalistes. Ce n’est pas la série du siècle, loin de là, mais ça se lit sans déplaisir. Par contre, si vous préférez le Punisher “urbain” d’Ennis, vous risquez d’avoir un peu de mal avec cette série.

Ultimate Fantastic Four 27

Ce mois-ci, fin de l’arc consacré à la version Ultimate du Fantôme Rouge. Alors que beaucoup de gens n’ont pas aimé cet arc, personnellement j’ai bien aimé. Le traitement du Fantôme rouge est radicalement différent de celui de son modèle dans l’univers classique, et je trouve que la mayonnaise prend plutôt bien. Quant au dessin, je le trouve très honorable, il y a eu nettement pire.

Ultimate Spiderman 61

Suite de l’arc “Mort d’un bouffon”. Bendis et Immonen sont en forme et nous offrent deux épisodes de grande qualité. De l’humour, de l’action, de l’émotion…le cocktail USM fonctionne toujours aussi bien et la série survit décidemment très bien au départ de son créateur graphique. L’histoire est vraiment très prenante, avec une tension palpable de page en page. Une réussite pour une série qui grâce au massacre opéré par Loeb sur Ultimates devient la meilleure de l’univers Ultimates.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Franck Aniere 36 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines