Magazine Cinéma

Trois enterrements

Par Tepepa

Los Tres entierros de Melquiades Estrada
2005
Tommy Lee Jones
Avec: Tommy Lee Jones, Barry Pepper, Julio Cedillo, Dwight Yoakam
Planque-toi, encore une critique courte...
Blam! Pour s'être senti visé alors qu'il se paluchait dans la riante nature Texane, le garde frontière Mike Norton réplique un peu sèchement et tue un innocent mexicain sans papier. Comme c'est un Mexicain entré illégalement sur le territoire, tout le monde devrait s'en branler cordialement. Tout le monde?
Allons-y et débitons les lieux communs de rigueur, et je vous préviens, je n'irai pas beaucoup plus loin: oui ça ressemble un peu à du Peckinpah, oui le Texas est bien un pays de tarés (d'ailleurs, les frères Coen confirment à nouveau), oui le film est superbe, oui les petits détails macabres comme les fourmis ou l'antigel sont réjouissants, et oui c'est bien une production Besson, oui on ressent la chaleur alors que le film a été tourné en décembre. Ce film est à voir en version originale, parce que la VO est un mélange d'anglais et d'espagnol laissé en espagnol dans le texte, alors que la VF uniformise le tout. Ce film est à voir sur un grand écran parce que les paysages sont magnifiques. Ce film est à voir les yeux écarquillés parce que les acteurs sont tous exceptionnels. Et les actrices aussi! Et les chevaux itou. Parce qu'il y a des chevaux, aux Etats-Unis, pays du 4x4 et du quadrillage routier, il est encore en 2005 plus simple parfois pour aller d'un point A à un point B de monter un cheval. Ce film est très bon et ne nous fait regretter qu'une chose: ne pas être soit même Texan pour comprendre, pour ressentir, pour reconnaître le chanteur country Dwight Yoakam (responsable du recommandable West of Hell), pour reconnaître le musicos Levon Helm, pour ressentir l'attachement de Tommy Lee Jones à sa terre et à feu son ami, pour comprendre la complexité du problème de cette frontière Mexicaine dont nous ne pouvons avoir en France qu'une vue caricaturale. Tommy Lee Jones aime tous ces personnages et pardonne. Parcours initiatique, oui, mais leçon de morale consensuelle, non point. Voir ce film après une crise de foie gras, c'est presque une révélation, tout en gardant intact le plaisir sans cesse renouvelé des codes et des archétypes, des paumés et des flics qui pètent plus haut que leur cul, du cynisme et de la bonté qui peuvent vivre de concert au sein de la même personne. Et en plus la musique est belle et la fin très poétique.
Bon à voir quoi, merde, ça ne vous sied pas?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • ART THANEA, STUDIO K, THE HEJZ, trois studios pour une créa !

    Les trois studios Art Thanea, Studio K, et The Hejz ont mis en commun leurs compétences et leurs idées, afin d’arriver à ce magnifique résultat, création... Lire la suite

    Par  Muteinmotion
    CINÉMA, CULTURE
  • "Les Trois Singes" : vérités

    Que ce film ait obtenu le prix de la mise en scène à Cannes, c'était le moins que le jury pouvait faire car les mots me manquent pour décrire ce que j'ai vu : u... Lire la suite

    Par  Vierasouto
    CINÉMA, CULTURE
  • Trois corps en avant

    Faites comme nous l'expérience : en trois jours, visionnez successivement Vers le sud, Manderlay et Tartina City. Au centre de chacun des métrages vous verrez... Lire la suite

    Par  Damien Besançon
    CINÉMA, CULTURE
  • Les trois singes

    trois singes

    Dans ses précédents films (parmi lesquels Uzak, qui l'a révélé, et Les climats, son chef d'oeuvre), Nuri Bilge Ceylan filmait des couples, amoureux ou amicaux,... Lire la suite

    Par  Rob Gordon
    CINÉMA, CULTURE
  • Les Trois Singes - De Nuri Bilge Ceylan

    Trois Singes Nuri Bilge Ceylan

    Les Trois SingesTitre original : Uç MaymunUn film de Nuri Bilge CeylanAvec Yavuz Bingöl, Hatice Aslan, Ahmet Rifat Sungar, Ercan KesalPrix de la mise en scène a... Lire la suite

    Par  Kilucru
    CINÉMA, CULTURE
  • Critique : "Les trois singes"

    Synopsis : Une famille disloquée à force de petits secrets devenus de gros mensonges, tente désespérément de rester unie en refusant d'affronter la Vérité. Lire la suite

    Par  Alban Ravassard
    CINÉMA, CULTURE
  • David Fincher en trois clips et trois pubs

    Si David Fincher est devenu un grand réalisateur de cinéma en seulement sept longs métrages, il a en revanche beaucoup tourné pour la pub et l'industrie musical... Lire la suite

    Par  Mahee
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Tepepa 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines