Magazine Culture

La Belle Epoque - EMI's French Girls 1965-1968 (EMI - 2007)

Publié le 11 janvier 2009 par Zorbalebreak
Vous aurez sans doute du mal à la croire mais il existe des Anglais suffisamment farfelus pour collectionner des EP's de pop française oubliée, enregistrés dans les années 60. A la même époque, les Anglais avaient les Beatles, les Rolling Stones et The Who mais ces dangereux individus leurs préférent Les Roche Martin (premier groupe de Véronique Sabson, signé à l'époque chez Pathé-Marconi par Michel Berger), Liz Brady, Anne Kern, Christie Laume, Ria Bartok ou encore Alice Dona, qu'ils sont allés jusqu'à remastériser aux studios Abbey Road. La question se pose: s'agit-il réellement de trésors cachés ou de plutôt de pâlichonnes tentatives de copie des tubes anglo-saxons de l'époque? Et bien les deux en fait. Les guitarres fuzzent comme celles des groupes du swinging london, les constructions harmoniques rappelent celles de Beach Boys, des Beatles ou de Burt Baccharah, les rythmiques lorgnent vers la Motown ou Stax. Globalement, les morceaux tiennent réellement la route. On retrouve d'ailleurs derrière quelques cadors de l'illustration musicale de l'époque (dont un certain Serge Gainsbourg). Par contre, les voix des demoiselles tirent parfois quand même vers la variétoche. Si cette "innate Frenchness" peut paraître fraîche, originale et séduisante à des oreilles anglo-saxonnes, elle peut par contre irriter des oreilles françaises qui doivent subir encore de nos jours les méfaits des héritiers de Salut Les Copains. C'est en fait lorsque les chanteuses se lâchent et prennent un tour franchement rock'n'roll voire proto punk que la mayonnaise prend. La palme d'or revient à Liz Brady dont la voix faussement ingénue est franchement ennivrante. Sans surprises, son Rouge-Rouge figurait d'ailleurs sur le volume 1 des compilations Wizzz !, le mètre-étalon des compiles de pop française portnawak.
Christie Laume - Rouge-Rouge
La Belle Epoque is described on its sleeve as an anthology of "the beatiest and most seductive of the Gallic '60's femmes signed to EMI's French labels". It is true that a few songs are truly irresistible and original for non-French speakers. For French native, a couple of songs can nonetheless be a little annoying due to the cheesy vocals.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Zorbalebreak 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines