Magazine Culture

Anthologie permanente : Jean-Pierre Ostende

Par Florence Trocmé

Voici des poèmes écrits entre 1988 et 1999. Ils ont parfois accompagné d'autres travaux littéraires et je pourrais presque les nommer : outils de compagnie. Mais le plus souvent ils sont autonomes. Ils susciteront peut-être d'autres livres, des extensions, des prolongements, ça tombe bien, j'adore ça, prolonger. Et puis c'est tout ce que j'ai trouvé pour entretenir une capacité (vitale) à changer de place et de vitesse. Cueillir, mettre en relation, laisser aller les arborescences, puiser dans tous les registres où je peux.
J'espère que vous les trouverez souples.
L'idée d'écrire des choses qui puissent voler et disparaître, se volatiliser, est revenue si souvent ces années que j'ai donné ce titre à l'ensemble : La méthode volatile.

La foule des morts
dans leurs imperméables
la pluie reste
dehors

Sweet, night and supermarket
elles arrivent courbées souvent
poussant courbées poussant
au détour d'une tête de gondole
courbées droites poussant mille fois
parmi les espèces variétés
de clientes des grandes surfaces
dix-huit pour cent méticuleuses
voila le propos en radio à une heure du matin
des professionnelles des courses
un pas au-dessus de la moyenne
légère accélération cardiaque
bien équipée
semelle élastomère
un peu de température
bonne vitesse d'accélération en terrain sec
toujours le même itinéraire
les couleurs sans prise sur elles
pourraient avancer sans tête si les yeux
toutes une liste
que la moitié d'entre elles suivent à la lettre
l'autre moitié avec liste suit la liste
à moitié de la lettre [...]

Le cingrien endroit où les " rendez-vous échouent et les bicyclettes tombent ".

Je ne voulais pas aller dans l'espace. Qu'est-ce que j'avais à faire des activités aérospatiales? C'était juste un travail. J'étais pas Jésus. Même si je reconnaissais que le ciel était prometteur. J'avais vu de belles maquettes des projets. Ça faisait rêver : Satellite Casino, étoile Leclerc, étoile Crédit agricole l'étoile la plus près de chez vous, nébuleuse Carrefour, cratère Peugeot, cratère Total, la voie Unico, la voie Danone lactée... Entre nous : C'est quand même autre chose que nos saucisses dirigeables dans le ciel pour vanter les poulets fermiers, non?

Ah ! Dérouler le menu !
Dérouler ! Choisir !
Oh ! Choisir !

Bien qu'adolescent il fut excellent pongiste et qu'il participât même à des compétitions, bien qu'il réussît l'examen d'entrée à l'école supérieure de commerce de la ville de Marseille et que, dès cet âge-là, il ne fût pas toujours des plus raisonnables, sans grain, zinzin ni haut et bas, Christian Guez-Ricord fut un poète, nuit et jour, à sa manière, à boire du café noir et fumer des Gauloises brunes sans filtre et sans limite, façon de communion et de prière jusqu'à l'aube, parce qu'il ne manquait jamais de projets, portant parfois une cape noire et une bague cubique, consommant, dans ses périodes actives, en dehors des cigarettes et du café, énormément d'encre et de papier pour écrire des milliers de vers dont certains en vingt-et-un pieds de son invention, des scénarios, des nouvelles, des lettres, des cartes postales, des pièces de théâtre, envoyant des doubles de ses manuscrits à ses amis à qui il donnait parfois des noms d'ange, activité soutenue d'écriture qui le conduisit dans sa pas si longue mais intense vie à publier des livres, dessiner des centaines de dessins et les exposer, fabriquer des livres de ses mains, seul, avec des adultes, des artistes, des éditeurs, avec des enfants proches, guidé par l'énergie, [... la phrase se poursuit ainsi sur plusieurs pages, ricochant sur les virgules, une très longue rencontre de ping-pong]. Christian Guez-Ricord est une des personnes les plus touchantes que j'ai pu rencontrer.

Jean-Pierre Ostende, xtraits de La méthode volatile (Gallimard) ; relations et silhouettes (Le bleu du ciel) ; (Revue Espace(s), 4, 2008) ; Bien qu'il fût excellent pongiste (CCP 12, 2006).

Contribution de Catherine Flament (éditrice, K Edition)

bio-bibliographie de Jean-Pierre Ostende

: f.trocme@poezibao.com
→ Recevez chaque jour de la semaine "l'anthologie permanente" dans votre boîte aux lettres électronique
ou
→ Recevez le samedi la lettre d'information, avec les principales parutions de la semaine sur le site (les abonnés à l'anthologie reçoivent automatiquement cette lettre)
* Merci de préciser "abonnement à l'anthologie" ou "abonnement à la lettre seule″


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Pierre Jean Jouve

    À celle qui s’amuse Inguérissable amour ! Inguérissable plaie Inguérissable rouge feuilles dans du noir Ou du blond mais toujours du sombre Inguérissables... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Pierre Jean Jouve

    est né à Arras le 11 Octobre 1887, dans une famille bourgeoise Il subit à 16 ans une grave opération et connaît une longue période de dépression qui l’empêche d... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jean-Marc Baillieu

    Message Nuage Nage « le bonheur des gens d’ici, c’est de pouvoir sortir le dimanche pour un tour sur le lac, le mien, c’est de les observer depuis un... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Pierre Rottenberg

    La fureur de l’écrivain participe d’un dialogue général avec le monde. Détourné de lui-même, ramené dans le monde, il entretient l’image du dialogue impossible... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Jean-Pierre Guillon m'écrit...

    [Jean-Pierre Guillon fut l'ami d'André Breton et un compagnon de route, toujours actuel, du Surréalisme. Ses affinités poétiques et artistiques l'ont porté... Lire la suite

    Par  Spiritus
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jean-Claude Pirotte

    Poezibao souhaite un très bon Noël à tous ses lecteurs ! Noël ce sera Nancy Noël aux yeux gris noisette et le léger retroussis des lèvres qui sourient en coin... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Jean-Pierre Ostende

    est un romancier qui est un poète. Il manie la forme, à l'américaine, et la langue, à la française. C'est un pur tueur. Il est drôle, ironique. Attentif, la... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 14972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines