Magazine Cinéma

Claude Berri : mort du dernier nabab

Par Cineblogywood @Cineblogywood
Artistes : Tout le monde remerciait Claude Berri aux Césars. Normal, c'était le parrain du cinéma français. De Jean de Florette à L'Ours en passant par Tchao Pantin, Bienvenue chez les Ch'tis ou Le Vieil Homme et l'Enfant. Il venait de débuter le tournage de Trésor, avec Alain Chabat et Mathilde Seigner, l'histoire d'un couple qui se déchire après avoir adopté un chien.
Cet homme passionné, caractériel et dépressif, grande gueule et fin connaisseur (d'art moderne, notamment), avait pour habitude de dire (en substance) : "Ce qui est important, ce n'est pas ce que coûte un film, c'est ce qu'il rapporte". Rappelons que Claude Berri avait obtenu un Oscar en 1965 pour son court-métrage Le Poulet.
A voir, le bel hommage de TF1
En parlant des Césars, Georges Cravenne, leur créateur, vient aussi de décéder.
Anderton

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cineblogywood 2265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines