Magazine Politique

Qui sera la honte de la Russie ?

Publié le 13 janvier 2009 par Aurialie

Fin septembre, les internautes russes désignaient Alexandre Nevski héros de la Russie à l'issue du sondage Imia Rossii qui avait duré 6 mois et avait vu de nombreux rebondissements (fraudes, programmes pirates ...). Une suite logique à ce projet a été imaginée, Pozor Rossii (la honte de la Russie), chargée de désigner la personnalité qui a mérité l'aversion générale du fait de ses actes.

Certains noms s'imposent d'eux-mêmes (Staline, Ivan le Terrible), d'autres sont le symbole d'un clivage politique (Vladimir Poutine, 1er actuellement, Boris Eltsine, 2e, Mikhaïl Gorbatchev, 4e, Vladimir Jirinovski, 12e ou encore Garry Kasparov, 19e), enfin on trouve des artistes qui n'ont pas vraiment leur place. Par exemple, Alexandre Pouchkine est dans la sélection car "depuis Pouchkine, la Russie n'a plus gagné une guerre (...) Tous les fruits de la Seconde guerre mondiale ont été donnés gratuitement et maintenant la Russie occupe la première place en termes de suicides et d'avortements. Krylov a écrit une fable sur Pouchkine, "L'écrivain en l'enfer". L'écrivain brûle en enfer et demande à Dieu : 'J'écrivais seulement, je n'ai tué personne', le Dieu répond : 'les crimes de l'assassin sont oubliés il y a bien longtemps sur terre, mais tes vers sont lus, Pouchkine, toute la Russie est dévastée ; brûle et plus encore'. (...) Pouchkine a ruiné la famille russe. La moitié des enfants sont élevés maintenant dans des familles incomplètes, sans père, voici les fruits de la poésie nuisible de Pouchkine." Argumentaire assez étonnant...

L'artiste actuel Boris Moiessev est sur la liste car il est "plutôt désagréable comme chanteur, et tout à fait nuisible pour sa propagande active de l'homosexualité, et pour l'introduction dans la conscience publique de la représentation de l'homosexualité, comme norme." Cet arguementaire est charmant de tolérance...

Enfin, il est étonnant de voir que Félix Dzerjinski, qui a fondé la police politique de l'URSS, la Tchéka, futur KGB, est à la fin du classement avec seulement 6 voix, alors que l'écrivain Léon Tolstoï en a déjà 18. Mais le sondage ne vient que de commencer (12.918 votes pour le moment) et l'on sait bien que ce type de question est totalement subjectif et pas à l'abri d'une attaque de bots (robots, fraudes au clic).

В Рунете появился сайт "Позор России"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurialie 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines