Magazine Côté Femmes

Il n'est plus temps d'attendre

Publié le 09 janvier 2009 par Naissancenaturelle
Mercredi 7 janvier.

Cela fait déjà plusieurs semaines que l'idée que taraude. Depuis notre dernière rencontre avec notre sage-femme en fait, vers la fin du mois de novembre. Elle nous avait alors redit qu'il n'y avait pas d'urgence à contacter la maternité de Briançon pour informer les médecins de notre désir de tenter un AVA2C; qu'avant le sixième mois de grossesse de Gabrielle, nous ne serions de toutes façons pas reçus par les obstétriciens mais par une sage-femme de l'hôpital... et que même si nous essuyions un refus de la part des médecins en fin de grossesse, il serait toujours temps d'aviser.

Mais rien à faire; plus le temps passe et plus je me dis que nous avons tout intérêt à nous y prendre de bonne heure, et ce quelle que soit la position des obstétriciens que nous rencontrerons. Du temps, il nous en faudra évidemment s'ils refusent en bloc de nous laisser tenter cet accouchement par voie basse. Nous devrons alors trouver une autre maternité qui acceptent de nous entendre et elle sera forcément éloignée de chez nous, ce qui implique que nous devrons envisager de nous installer à proximité plusieurs jours avant le terme. Avec nos quatre enfants, tout cela demandera un chouïa d'organisation... Mais même si les obstétriciens acceptent d'envisager l'AVA2C, nous aurons besoin de plusieurs semaines pour échanger nos points de vue et discuter dans le détail du déroulement de l'accouchement. Et même dans ce cas-là, il n'est pas impossible que nous décidions finalement de nous tourner vers d'autres professionnels. Si nous sentons par exemple qu'il accèdent à notre demande dans le seul but de ne pas nous laisser dans la nature, mais qu'ils prendront ensuite n'importe quel prétexte pour orienter Gabrielle vers la césarienne.

Toutes les personnes à qui nous avons posé la question (merci internet et ses forums) nous incitent à nous y prendre le plus tôt possible. Après en avoir discuté, Gabrielle et moi avons donc décidé d'accélérer les choses. Nous avons rendez-vous avec la sage-femme vendredi, et ce nouveau rendez-vous sera l'occasion de bien préciser les choses, notamment les possibilités qui s'offrent à nous en cas de refus des obstétriciens de Briançon.

Mais nous n'avons pas attendu de la voir pour solliciter un rendez-vous. Nous étions lundi à l'hôpital d'Embrun pour l'échographie de la 22ème semaine, et Gabrielle en a profité pour prendre rendez-vous avec la gynécologue de Briançon qui assure une permanence hebdomadaire dans cet établissement. Son planning embrunais était bouclé jusqu'au mois de mars, mais grâce à l'énergie de la sage-femme du centre de périnatalité d'Embrun, rendez-vous a finalement été pris pour lundi prochain. Même si c'est une rencontre individuelle durant laquelle nous ne verrons donc pas les deux autres obstétriciens de Briançon, ce premier contact sera à n'en pas douter déterminant pour la suite des évènements. Un premier contact revêt toujours une importance capitale dans l'élaboration d'une confiance réciproque. Et au-delà de la simple réponse à notre question « Acceptez-vous d'envisager un AVA2C ? », la façon dont ce médecin nous écoutera conditionnera en grande partie nos futurs choix. C'est une femme; peut-être est-ce de bon augure ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Naissancenaturelle 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog