Magazine Culture

Article : Le Nyout

Publié le 16 janvier 2009 par Julien Peltier

Article : Le Nyout Le Nyout
La ferme des animaux

Le « Nyout », qui nous vient de Corée, est un jeu millénaire dont l’origine aurait un caractère divinatoire. Bien que remontant à l’époque dite des « trois royaumes »*, il est encore pratiqué de nos jours. Également appelé « Cheok-Sa » ou « Sa-Hee » dans la péninsule Coréenne, ce jeu décrirait, selon la croyance populaire, le bétail des villageois : cochons, chiens, poulets, vaches et chevaux. Chaque villageois serait ainsi l’éleveur exclusif d’un animal de ferme particulier. « Nyout » signifie par ailleurs « cheval » en coréen.


Le jeu coréen du « Nyout », apparenté aux « petits chevaux » de notre enfance, se joue de à quatre joueurs. Ceux-ci s’affrontent au cours d’une partie durant approximativement une demi-heure. Le nombre de pions dépend du nombre de joueurs. S’il y a quatre joueurs, chacun prend deux pions, et l’on constitue deux paires de participants. À trois, chacun prend trois pions, et c’est chacun pour soi ! Enfin, s’il n y a que deux joueurs, chacun d’eux prend quatre pions. On tire ensuite au hasard qui débute la partie. Les déplacements des pions en lice – le jeu en compte treize au total : quatre blancs, quatre jaunes, trois rouges et deux bleus – se calculent à l’aide de quatre autres pions à double face, selon la table d’équivalences suivantes :
• 4 faces noires = 5 points (« mo », le cheval)
• 4 faces blanches = 4 points (« yut », la vache)
• 3 faces blanches = 3 points (« geol », le poulet)
• 2 faces blanches = 2 points (« gae », le chien)
• 1 face blanche = 1 point (« do », le cochon)

Article : Le Nyout
D.R.
Tous les joueurs placent leurs pions sur le disque frappé d’un idéogramme en forme de « Y » (le « Cham-Meoki ») qui désigne le nord. La sortie se trouve également au nord. À chaque fois qu’un joueur fait 4 ou 5, il peut rejouer. S’il atteint l’un des quatre points cardinaux, il doit continuer son parcours par le centre. Si un pion arrive sur celui d’un adversaire, il le renvoie au départ et gagne un tour. S’il parvient sur une case occupée par l’un de ses propres pions, il peut au contraire les grouper (dans la limite de 2), les deux pions étant alors considérés comme un seul. Dans la partie à quatre joueurs, disputée en équipe, un joueur peut faire progresser les pions de son partenaire. Il n’est pas nécessaire d’obtenir le compte exact pour s’arrêter sur la case d’arrivée.
Rubedo
* La période des « trois royaumes », qui affecta, au troisième siècle de notre ère, la Chine, la Mongolie et la Corée, fut marquée par la chute de la dynastie chinoise des Han. Davantage d’informations
Sources et approfondissements sur
> jeuxstrategieter.free.fr
> www.modaruniversity.org

Réagissez à cet article sur le forum du Clan Takeda, en rejoignant le sujet dédié
Article mis en ligne le 16/01/2009



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Article : K

    Article

    K L'ivresse des sommets En 2005, le festival de la Bande Dessinée d’Angoulême couronne une nouvelle fois le décidément incontournable mangaka Jiro Taniguchi pou... Lire la suite

    Par  Julien Peltier
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Article : Taegukgi « Frères de sang »

    Taegukgi « Frères de sang » Aliénation, égalité, fraternité Pris dans la tourmente d’une Corée basculant dans la guerre civile, deux frères : l’aîné, humble... Lire la suite

    Par  Julien Peltier
    CULTURE
  • Article : Les derniers samouraïs

    Les derniers samouraïs Instants d’éternité Le 3 novembre 1857, dans la moiteur de Kyushu, l’île méridionale de l’archipel, Shimazu Nariakira, le puissant et... Lire la suite

    Par  Julien Peltier
    CULTURE
  • Article : Sword of the beast

    Article Sword beast

    Sword of the beast La bête humaine Un rônin est allongé dans un champ et le vent souffle. Une femme s'approche et lui propose de partager un moment de plaisir. Lire la suite

    Par  Julien Peltier
    CULTURE
  • Article : Le cheval de Przewalski

    Le cheval de Przewalski Dernier cheval sauvage Le cheval de Przewalski est le dernier cheval sauvage au monde. Vous le connaissez : c’est lui ou l’un de ses... Lire la suite

    Par  Julien Peltier
    CULTURE
  • Un article d'Antonin Moeri

    Un papier de mon ami Antonin Moeri, dans Blogres, qui parle de mon roman. Je ne résiste pas au plaisir narcissique de le coller ci-dessous. Lire la suite

    Par  Alain Bagnoud
    CULTURE, LIVRES
  • Un article sur Feedbooks

    A l'invitation de Roger Gaillard, j'ai repris le texte de divers billets précédemment parus sur ce blog pour en tirer un article de synthèse sur mon expérience... Lire la suite

    Par  Jean-Jacques Nuel
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Julien Peltier 53 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine