Magazine Culture

André Velter/Sur un thème de Walt Whitman

Par Angèle Paoli
« Poésie d'un jour
(Pour faire défiler les poésies jour après jour,
cliquer sur les flèches de navigation)


SUR UN THÈME DE WALT WHITMAN (EXTRAIT)

À François Chaumette


   J’avance au-dedans de moi et me voilà très au-delà,
   déjà largué plus loin que la mémoire, plus loin que ce que je vois
   comme un amnésique aux yeux éblouis qui filerait droit en dansant
   sur la ligne d'infini où la peau et les os s'accordent un vrai baiser de sable.

   Ce n'est pas rien d'être ce mouvement violent aux lèvres du néant,
   pas rien de changer le requiem de l'âme en murmure d'or et de poussière,
   en facéties d'atomes, en feulement d'herbes, de flammes ou de pierres,
   pas rien d'échapper au corps du grand repos.

   (Tout est ici maintenant et dans la suite des âges intensité de cri naissant,
   ferveur et étreinte, ciel et fusion, tension d'amant, partage secret de l'impossible...
   Tout est cette mort qui s'efface
   quand vient un amour face à face.)

   Je suis dans l'éternelle errance avec ce qui restera toujours de lumière,
   de source de feu toujours
   et de fille cavalière.
   Je suis dans l'éternel présent, dans l'offrande du sol, des nerfs, des carcasses,
   dans l'éloge des visages égarés, transparents,
   dans le rire à pleines dents d'une vertu cannibale bien plus que cardinale,
   dans la beauté du réel absolu qui fut soif des songes
   et dans le midi du monde.

   Je me trouve quand je me perds,
   quand je vis sur le départ, l'arête vive du premier pas, l’envol de l’éphémère.
  Je ne balance pas, je bascule,
   je plonge dans le lait de l'aube, sous les braises du soir, avec la même impatience de jour et de nuit.

   (Tout m'est éclat et éclair, archipel et steppe immense, bris de clôture, bris d'épaves, bris de brisures...
   J'assemble ce qui me disperse, je sème ce qui ne donnera pas de fruit,
   je veux jouir d'une eau aride, d'une terre sans freins ni frontières
   jouer de la vitesse de mes visions
   en connaissant l'extase douce
   d'un cavalier qui ralentit l'allure
   à mesure que monte le soleil face à face.) […]

André Velter, Du Gange à Zanzibar, Gallimard, 1993, in Anthologie de la poésie française du XXe siècle, tome II, Gallimard, Collection Poésie, 2000, pp. 608-609.


NOTE : le Prix des Découvreurs 2008 vient d'être attribué à André Velter pour L'Amour extrême. Poèmes pour Chantal Mauduit, Gallimard, Collection blanche, 2000. Ce prix, décerné cette année encore par un jury
de plusieurs centaines de lycéens répartis dans toute la France, bénéficie du soutien officiel de l'Éducation nationale, du Ministère de la Culture et de l'Association du Printemps des Poètes. Il a été fondé en 1995, à la demande de la Ville de Boulogne-sur-mer, à partir d'une proposition de Georges Guillain, poète et collaborateur de La Quinzaine Littéraire.
  La remise officielle du prix se fera à Boulogne-sur-Mer le 6 février prochain à 17h00, à la Bibliothèque Municipale, dans le cadre des Journées de la Critique.
  Pour en savoir plus, consultez le site officiel du Prix.



ANDRÉ VELTER

Voir aussi :
- (sur Terres de femmes) André Velter/Comment jeter un regard neuf ;
- le site personnel d’André Velter.



Retour au répertoire de janvier 2009
Retour à l' index des auteurs

» Retour Incipit de Terres de femmes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Walt Disney - Marc Eliot

    Walt Disney, Hollywood's Dark Prince Traduction : Philippe Loubat-Delranc, Yves Sarda Jean-Luc Piningre Ainsi que l'indique son titre, "Le Prince Noir de... Lire la suite

    Par  Woland
    CULTURE, LIVRES
  • Anthologie permanente : André du Bouchet

    ordinaire par un mot qui se détache, je suis entré dans la langue. comme sur son déplacement pèse le fragment de parole ayant, il se peut, nom de poème, le... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : André Breton

    Sur la route de San Romano La poésie se fait dans un lit comme l’amour Ses draps défaits sont l’aurore des choses La poésie se fait dans les bois Elle a l’espac... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • André Breton

    est né le 19 février 1896 à Tinchebray dans l’Orne. Il reçoit une formation de médecin. En 1913 il fait la connaissance de Paul Valéry, puis en 1916 au service... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Notes sur la poésie : André Breton

    [L’image surréaliste] Il en va des images surréalistes comme de ces images de l’opium que l’homme n’évoque plus, mais qui « s’offrent à lui spontanément,... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Ces poètes intemporels : Walt Whitman

    poètes intemporels Walt Whitman

    ACDL a décidé de vous faire (re)découvrir de grands poètes dont on ne se lasse jamais et vous propose de vous faire bercer par leurs mots qui deviennent mélodie... Lire la suite

    Par  Aucoindulivre
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Il ne voulait pas placer ses parents dans une maison de retraite, son idée est...

    Kenneth Dupin, un entrepreneur a eu une idée de génie quand il était confronté à l’idée de placer ses parents en maison de retraite. Sa création a fait le tour... Lire la suite

    Par  Loopkinn
    CONSO, DÉCORATION

A propos de l’auteur


Angèle Paoli 36629 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines