Magazine Culture

Constantin Abaluta

Par Florence Trocmé

Poète, prosateur, dramaturge et traducteur roumain, Constantin Abaluta est né à Bucarest en 1938. Il fit d’abord des études d’architecture et exerça le métier d’architecte jusqu’en 1960 mais se consacra alors entièrement à l’écriture. Son premier volume de poèmes est édité en 1964 et à partir de cette date, il a publié plus d’une quarantaine de livres, dont La route des fourmis, La taupe de Pessoa, La vie et la disparition de mes tortues, L'intrus, La statue qui vomit, La chambre des machines à écrire, Petit précis de silence, La fosse rouge, Le graphiste dans le lift, Calmanie, ma patrie. Il est aussi critique littéraire et traducteur, notamment de Beckett, Baudelaire, Vian, Michaux, Dylan Thomas, Wallace Stevens, T. Roethke, W. S. Merwin, Frank O'Hara, Edward Lear etc. Il est aussi l’auteur d’une très vaste anthologie de la poésie roumaine qui lui a valu le Prix de l’Unions des Écrivains de Roumanie.
Il a été publié en France notamment dans les revues Change, Caractères, la Lettre internationale.

Destextes en français ont paru dans Douze poètes roumains, traduits par Constantin Abaluta et Gérard Augustin, l'Harmattan, 2007.

En français :
Celui qui sonne à ma porte (coffret gravures-poèmes), 1998, Alain Regnier, Ecaussinnes, Belgique
Les chambres les parois, Editions l’Harmattan, Paris, 2002 ;

Contribution de Marie-Claire Bancquart


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines