Magazine Culture

l'échange

Par Clarinette

l'échange

J'avais oublié que Clint Eastwood était le réalisateur de ce film. Ce n'est qu'au générique de fin que la mémoire m'est revenue !

Basé sur une histoire vraie, il raconte la disparition d'un petit garçon de 8 ans dans l'Amérique des années 20 et le combat de sa mère pour le retrouver. Dès le départ, certaines choses m'ont gênées, mais on va dire que je cherche la petite bête. D'abord, pourquoi Christine Collins laisse-t-elle son fils de huit ans seul à la maison, toutes portes ouvertes, sans aucune surveillance pendant qu'elle va travailler ?

Angelina Jolie est très...jolie et cinégénique, surtout quand elle pleure ce qu'elle fait pratiquement pendant tout le film...

Le film est hollywoodien, manichéen et mélo à souhait et manque un peu, à mon avis, de subtilité. Mais ça se laisse regarder, d'abord parce qu'il y a un vrai suspense, et puis, l'originalité de ce film réside dans le fait qu'ici c'est principalement la police qui est épinglée. Bien sûr il y a une histoire avec un affreux meurtrier d'enfants qui est pendu à la fin comme il se doit mais cela reste accessoire. Clint Eastwood s'attache surtout à la critique des méthodes douteuses des policiers de l'époque : malhonnêtes, misogynes, machistes, plus criminels que certains criminels...

Je ne me suis pas ennuyée une seconde. Mais ce n'est pas un film exceptionnel, encore moins le meilleur de Clint Eastwood dont j'ai nettement préféré Sur la route de Madison ou Million Dollar Baby.

l'échange
 

L'échange de Clint Eastwood, avec Angelina Jolie, John Malkovitch...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clarinette 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines