Magazine Culture

Vendredi 24 Octobre_ Fiesta des Sud_Marseille

Publié le 01 décembre 2008 par Zguignou


Marseille ! Pour la deuxième fois, nous voici de retour dans la cité phocéenne. Venir ici ne nous laisse pas indifférents. Il faut marquer des points. Laisser une trace. Il y a un public pour nous ici, on en est convaincus. Et puis il y a le côté mythique de Marseille, capitale méditerranéenne, carrefour d’hommes et de culture…

Ce qui ne va pas nous laisser indifférents non plus, c’est les dix heures de minibus. Heureusement, on nous épargne les balances, nous ferons un line check (cf. épisodes précédents pour une définition de cet anglicisme barbare, prononcer laïne tchek) ce qui nous permet de partir de Paris à une heure raisonnable : 9h. Je n’ai aucun souvenir de la route… Ai je dormi ? surement. Ai-je conduit ? peut être… Ces souvenirs sont perdus au milieu des milliers d’autres kilomètres de ces derniers mois, ca fait flipper de ne rien se rappeler.

L’arrivée aux docks, elle, est restée très clairement dans ma mémoire. Nous arrivons dans un quartier en plein travaux, au pied d’une grande tour en chantier. D’ailleurs, c’est tout le coin qui a l’air d’être en chantier. Le festival prend part dans des anciens docks (d’après ce que j’ai compris) au milieu de containers et entrepôts. La scène dite «passerelle » sur laquelle nous jouons est sous une autoroute en construction. Il y a une scène club dans un hangar, suivie d’un bar sur deux étages. Projections, lumières, l’espace est incroyable ! Ambiance Urban-underground-chantier garantie. On se croirait sur un plateau de ciné. Complètement irréel !
Nous avons des loges en sortie de scène, dans des algeccos, avec un petit salon extérieur couvert, et des loges dans un bâtiment plus loin, dans un hangar, qui sont aménagées DANS un container !
Vendredi 24 Octobre_ Fiesta des Sud_MarseilleVoilà un magnifique praticable clavier !
Vendredi 24 Octobre_ Fiesta des Sud_Marseille C'est Gotham city ici.

Vendredi 24 Octobre_ Fiesta des Sud_Marseille Une photo qui sert juste à vous montrer les containers, au fond,là.

La scène est à la hauteur de l’événement. Grosses conditions techniques. Techniciens de haute volée. Tant mieux, quand on fait un line check, il vaut mieux être bien entouré. Après un repas lui aussi au niveau de tout le reste, on attaque le changement de plateau et le line check. Nous commençons un concert sans histoires, devant un public de plus en plus conquis. Il y a du monde, sous l’autoroute se massent au moins 3000 personnes (grande précision de mon coup d’œil, estimation d’erreur +/- 1000, voire plus). Bon, le son sur scène est comme sous une autoroute en construction… Pas très défini. Une belle petite bouillie sonore. Sensations musicales difficiles pour moi. Bon concert tout de même, quelques têtes aux premiers rangs suffisaient à confirmer qu’on passait un bon moment chez les auditeurs.
La traditionnelle vidéo de Payback est de retour !!


Je retrouve Galex, membre actif du forum H12 et du blog après le concert ! J’adore ce genre de rencontre IRL ( comme on dit chez les hardcore gamers).On discute autour d’un verre dans les salons « musique pas forte on peut se parler sans gueuler ». Je ne tarde pas à me faire tirer les oreilles par texto car les gars m’attendent pour partir, direction l’hôtel, y a de la route demain, merde tu fais chier, t’étais ou.
Nous trouvons l’hôtel rapidement, merci au GPS, et passons plus de temps à essayer de se garer. Il y a un parking mais le mini bus est trop haut pour y rentrer… La tuile, il va falloir décharger le matos et emmener le plus précieux dans nos chambres d’hôtel… Hors de question de laisser nos instruments, prunelles de nos yeux, dormir dans un coffre de camion, à la merci des nombreux voleurs qui ne manqueraient pas de les piquer. C’est toujours un grand moment, quand , au bout d’une longue journée, tard dans la nuit, impatients de retrouver nos chambres, on débarque tous dans le hall avec tout notre bordel. Il y en a toujours un ou deux surexcités. Pour la somnolente hôtesse d’accueil, l’instant doit être un peu violent.
J’ai le souvenir d’une after agréable avec réécoute du concert du soir, enregistré comme toujours par Patou, et de Gaye à la fenêtre de la chambre, qui rêvasse sur les lumières de la ville : «  Haa, Marseille… »
Histoire de montrer a Drastic qu'il n'est pas le seul a savoir écrire, Galex a fait une très bonne review sur le forum H12.

Big up Galex !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines