Magazine Cinéma

Che. 1ère partie. L'argentin

Par Giuglio

che1.jpg
Réalisé par Steven Soderbergh
Avec Benicio Del Toro, Demian Bichir, Santiago Cabrera
Film français, américain, espagnol.
Genre : Biopic, Guerre
Durée : 2h 7min.
Année de production : 2008
Titre original : Che Part 1
Distribué par Warner Bros. France

Synopsis:
Cuba, 1952 : le général Fulgencio Batista fomente un putsch, s'empare du pouvoir et annule les élections générales.

Bravant ce dictateur corrompu, un jeune avocat, Fidel Castro, candidat à la députation sous la bannière du Parti du Peuple, passe à l'action. Dans l'espoir de provoquer un soulèvement populaire, il attaque avec 150 jeunes la caserne de Monaca le 26 juillet 1953.

L'opération échoue ; Castro passe deux ans en prison. Amnistié en 1955, il s'exile à Mexico.

Pendant ce temps, au Guatemala, un jeune Argentin idéaliste, Ernesto Guevara, se lance en politique.

En 1954, lorsqu'un complot militaire soutenu par la CIA renverse le gouvernement, démocratiquement élu, de Jacobo Arbenz, Guevara se réfugie au Mexique.

Après une première prise de contact au Guatemala, il rejoint un groupuscule révolutionnaire cubain. le 13 juillet 1955, dans un modeste appartement de Mexico, Raul Castro présente Guevara à son frère aîné, Fidel.

Une rencontre discrète, qui marque une date clé dans l'histoire de Cuba.
Guevara se voit immédiatement confier une opération de guérilla en vue de renverser Batista.

Les Cubains affublent le jeune rebelle d'un sobriquet courant en Argentine : "Che". 26 novembre 1956 : Fidel Castro embarque pour Cuba avec 80 rebelles.

L'offensive se solde par un massacre : seuls douze hommes en réchappent, dont le Che (médecin du groupe) et Castro.
Réfugiés dans la Sierra Maestra, les "barbudos" déclarent la "guerre totale" au régime de Batista. Guevara prouve ses qualités de combattant et se rend indispensable à ses compagnons.
La résistante s'intensifie puis gagne toute l'île.

1er janvier 1959 : les rebelles célèbrent leur victoire à Santa Clara, le dictateur s'enfuit. ...


Mon avis:
Décidément l'année cinématographique commence plutôt mal .
Un film de plus où l'ennui domine.
Malgré des détails à n'en plus finir, on ne parvient pas à se passionner pour cette histoire.

Beaucoup de dialogues inutiles, peu de rythme, des acteurs qui cabotinent sans crédibilité, un scénario sans finesse, aucune qualité dramaturgique, des longueurs à n'en plus finiretc etc...
La fin arrive comme un soulagement pour le spectateur si l'on est resté jusqu'à ce moment.

Plus de deux heures de verbiages inutiles, de flashs backs inversés et des acteurs médiocres
Par exemple l'asthme du Che parait comme une farce, tellement on y croit peu..
On pourrait presque penser à une note comique, hélas ce n'est pas le cas.

Ce film serait inspiré des propres écrits du Che .. alors vraiment pas de quoi en faire une "icône", un symbole de la révolution.
Une véritable fiction aurait été préférable à ce biopic décevant.

Le personnage principal ne dégage aucune sympathie ; de même que l'histoire nous laisse totalement indifférents à ce qu'on voit sur l'écran
Mal écrit, mal filmé et mal joué.

La totale, quoi, et ce n'est que la 1ère partie.. cela promet!

Bénicio Del Toro a obtenu un prix d'interprétation masculine pour ce rôle au dernier festival de Cannes.
Récompense de complaisance pas du tout méritée, à mon avis.

Absolument sans intérêt.
A fuir...


Lien pour la version "Comme au cinéma.com".

Lien pour la version Nouvel Obs



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Giuglio 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines