Magazine Cuisine

Fortune cookies (biscuits chinois)

Par Vibi


26 janvier 2009 - Nouvel an chinois (année du buffle)
Bonne et heureuse année!

Tout comme le «chop suey», les «fortune cookies» sont une invention américaine. Ils sont originaires de Californie, mais leur créateur et la ville précise d’où ils proviennent, prêtent encore au débat. Une des histoires relatant la provenance des «fortune cookies» raconte que David Jung, un immigrant chinois, fondateur de la Hong Kong Noodle Factory de Los Angeles, aurait inventé le biscuit en 1918. Soucieux de la situation d’un clochard qu’il voyait régulièrement traîner près de sa fabrique, il créa ce biscuit qu’il distribua gratuitement sur les rues environnantes. Chaque biscuit contenait un passage de la Bible, inscrit sur un petit papier plié, chacun transcrit pour Jung, par un ami presbytérien. Une autre histoire voudrait que le biscuit ait été inventé à San Francisco, par Makoto Hagiwara, l’immigrant japonais devenu jardinier et créateur du célèbre Japanese Tea Garden au Golden Gate Park. Vers 1900, un maire discriminatoire aurait licencié Hagiwara, mais celui-ci fut rembauché 14 ans plus tard et voulant remercier ceux qui l’avait épaulé pendant cette dure période de chômage, il créa un biscuit contenant des remerciements, qu’ils distribua au Japanese Tea Garden. En 1915, les «fortune cookies» connurent un grand succès au kiosque Panama-Pacifique de la foire internationale de San Francisco, mais il fallu attendre après la Seconde Guerre mondiale, pour que ces mêmes «fortune cookies» fassent leur apparition dans les restaurants chinois. Les desserts n’étant pas communs sur le menu de tels restaurants, le «fortune cookie» offert aux Américains ajoutait un petit quelque chose de familier à leur repas, avec une touche d’exotisme. À cette époque ont les fabriquait à la main, à l’aide de baguettes chinoises (pour la pliure finale) et les inscriptions qu’on y retrouvait étaient souvent bibliques. Avec le temps, les inscriptions évoluèrent en des citations de Confucius, d’Ésope ou même de Benjamin Franklin. Aujourd’hui, il n’est pas rare d’y retrouver des numéros de loterie recommandés et des blagues; certains commandent même les «fortune cookies» sur mesure pour leur mariage ou leur anniversaire. En 1964, Edward Louie de la San Francisco’s Lotus Fortune Cookie Company, automatisa le procédé de fabrication des biscuits en créant une machine qui plie le biscuit et y glisse l'inscription, en une seule étape. Actuellement le plus grand manufacturier de «fortune cookies» au monde, Wonton Food Inc. de Long Island City, distribue 60 millions de biscuits par mois.

  • 2 gros blancs d’œufs
  • ½ c. à thé vanille
  • ½ c. à thé extrait d’amandes pur
  • 3 c. à table huile (canola, tournesol ou autre)
  • 8 c. à table farine
  • 1½ c. à thé fécule de maïs
  • Pincée de sel
  • 8 c. à table sucre
  • 3 c. à table eau froide
Préparer environ 20 messages au choix, sur des bandelettes de papier d’environ 4.5x.5", réserver.
Dans un bol, battre les quatre premiers ingrédients à l’aide d’une fourchette, jusqu’à légèrement mousseux.
Dans une jatte, mélanger ensemble les 4 ingrédients suivants.
Ajouter l’eau et mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse.
Ajouter le premier mélange au second et mélanger à la fourchette jusqu’à bien amalgamé, lisse et crémeux.
Déposer un cuillerée à table rase du mélange sur une plaque de cuisson tapissée d’un Silpat et étaler le mélange à l’aide du dos de la cuillère à mesurer, jusqu’à l’obtention d’un cercle bien uniforme, d’environ 4" de diamètre.
Répéter la même opération une seconde fois à environ 2" d’écart du premier cercle (travailler les biscuits 2 ou 3 à la fois).
Faire cuire au four sur la grille du centre, à 300° pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que le pourtour des biscuits soit doré.
Muni d’un gant de coton de la main gauche (pour les droitiers), décoller les biscuits un à la fois.
Travailler rapidement (les pliures des biscuits ne peuvent être effectuées que lorsque les biscuits sont encore chauds), poser le biscuit à plat sur la main gantée, placer un message au centre du cercle, replier le cercle sur lui-même puis en son centre contre la paroi d’un verre pour lui donner sa forme finale.
Laisser refroidir le biscuit ainsi plié dans une des cavités d’un moule à muffins.
Répéter les mêmes opérations pour le second biscuit ainsi que pour toute la pâte, jusqu’à utilisation complète.
Laisser sécher les biscuits 12H ou jusqu’à ce qu’ils soient bien croustillants.
*Donne 15 à 20 biscuits.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vibi 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte