Magazine Environnement

Aomori, Japon : Greenpeace ouvre un centre d’information pour inciter à un vrai débat dans l’opinion publique japonaise

Publié le 26 janvier 2009 par Greenpeacefrance

Greenpeace célèbre 20 années de présence et de campagne pour la défense de l’environnement au Japon. Et l’organisation a ouvert ce lundi un centre d’information dans la ville d’Aomori, dans le nord du Japon. Cette ville est un des principaux centres de pêche et de chasse baleinière du pays. C’est là que doit se tenir prochainement le procès de deux activistes de Greenpeace qui avaient dévoilé en mai 2008 un trafic de viande de baleine.

Une cérémonie traditionnelle a officialisé l’ouverture de ce centre d’information, où Greenpeace entend informer la population d’Aomori sur les questions clés de la conservation des océans, du changement climatique et des OGM.
« Ce centre sera le lieu idéal pour débattre avec la population d’Aomori et le grand public japonais sur les questions clés liées à la protection de l’environnement -comprenant évidemment la chasse baleinière dans l’océan austral- « explique François Chartier, chargé de campagne océan pour Greenpeace France. « Il s’agit bien sûr aussi de dialoguer avec le grand public au sujet du programme gouvernemental de chasse baleinière. L’idée étant de provoquer le débat sur l’argent public japonais dépensé sans compter pour une expédition annuelle dont personne n’a pu prouver l’intérêt scientifique. Expédition qui ramène chaque année des stocks de viandes de baleine dont de moins en moins de personnes veulent. »

Le centre d’Aomori est ouvert au public et de nombreux évènements y auront lieu dans les semaines à venir, dont une conférence sur la «pêche durable».

« Pour nous et pour nos collègues japonais, ce centre est le moyen de faire passer nos messages auprès des acteurs de la pêche ou de la chasse baleinière au Japon, de les sensibiliser à la nécessité de protéger les océans, et au besoin de créer 40% de réserves marines sur les océans de la planète « poursuit François Chartier.

« Greenpeace travaille sur les questions globales liées à l’environnement qui sont très importantes pour une ville comme Aomori puisqu’il s’agit d’une des plus importante pêcherie japonaise et un grand centre agricole. Ce centre d’information a pour objectif d’échanger avec le public, de pousser à une prise de conscience de la nécessité absolue d’une autre relation avec l’océan : une gestion durable pour les futures générations » conclut François Chartier.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greenpeacefrance 109791 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine