Magazine Cinéma

Mes soirées avec Woody Allen

Par Zoerose

Depuis le 29 décembre, il y a toujours un membre de la famille qui est malade : mon mari et une gastro, puis ça a été moi avec une sinusite aigüe (qui n'est toujours pas complètement finie), mon fils aîné et son asthme, le petit et sa grippe, et maintenant le petit toujours qui a une gastro ... j'ai oublié une ou deux maladies au passage, mais vous aurez compris que les médecins, pharmaciens et médicaments sont devenus nos meilleurs amis en ce début d'année.
Ainsi pas de sorties de folie, avec rentrée à des heures indécentes ... mais des soirées toutes douces, en famille et ... des DVD !
Dans une telle ambiance, il semblait évident que nos soirées devaient être partagées avec le meilleur et le plus drôle des hypocondriaques : WOODY ALLEN

Mais que j'aime ses films ! L'humour, les ambiances intello-quotidienno-newyorkaises :

Mes soirées avec Woody Allen

ANNIE HALL (géniale Diane Keaton) - 1977 : une ex pas vraiment intellectuelle mais super attachante, des amis très intellectuels mais sympas, New-York, des questions existentielles ... Woody Allen ! Grand classique du cinéaste, ce film est drôle et d'une modernité ... en même temps, comme toujours on est plongé dans un quotidien sans problème d'argent, de misère, de pauvreté, mais emplit de questionnements autour de "qui suis-je ? où vais-je ? l'Art ? le sexe ? ..."
Ce que je na savais pas à propos du film et que Wikipédia m'a appris :

  • Woody Allen tourne en fait son propre divorce (en dérision), en utilisant les procédés les plus disparates : le sketch, le dialogue, le monologue intérieur, les interviews, etc.
  • Le soir où il reçut les Oscars, Woody Allen est parti jouer avec ses amis jazzmen à Manhattan.
  • Le vrai nom de Diane Keaton était Diane Hall et son surnom était Annie.
  • Diane Keaton porte ses propres vêtements dans le film.
  • Les blagues que Woody Allen fait en public à l'université du Wisconsin faisaient partie de son spectacle donné au Dick Cavett Show en 1968.
  • La scène où Alvy éternue dans la cocaïne était un accident non prévu.
  • Marshall McLuhan n'était pas le premier choix de Woody Allen qui avait auparavant approché Federico Fellini et Luis Bunuel.
  • Sigourney Weaver fait sa première apparition à l'écran dans ce film. On l'aperçoit peu avant la fin.
  • La scène où Christopher Walken conduit une voiture avait d'abord été coupée au montage. Elle a été restaurée une semaine avant que le film soit achevé.
  • Le tournage a eu lieu du 16 mai 1976 à février 1977.
  • Mes soirées avec Woody Allen

    MANHATTAN - 1979 : une ex-femme devenue lesbienne (Meryl Streep), une petite amie de 17 ans (Mariel Hemingway) quand lui en a 42, une seconde maîtresse (Diane Keaton) qu'il a piqué à son meilleur ami ... bref une vie privée emberlificotée, un roman qu'il a du mal à écrire et toujours ses amis intellectuels, mais surtout ... Manhattan ! Le noir et blanc du film sublime New-York et donne une profondeur supplémentaire au film.

    Mes soirées avec Woody Allen

    MEURTRE MYSTERIEUX A MANHATTAN - 1993 : un couple d'intellectuels new-yorkais (Carol et Larry Lipton - Diane Keaton/Woody Allen) habite un luxueux appartement dans un immeuble bourgeois. Ils font la connaissance d'un vieux couple de voisins qui emménage dans l'immeuble. La femme du couple décède.
    Carol est persuadée que le mari a tué sa femme. Elle entraîne Larry (pas chaud pour se mêler de ça) dans une enquête policière qu'elle mène en s'introduisant dans l'appartement de ses voisins ...
    Un CLUEDO à la sauce Woody Allen ... j'adooore ce film !!! C'est le premier Woody Allen que j'ai vu, il y a quelques années.

    Merci Wikipédia :
    Le film marque les retrouvailles entre Woody Allen et l'actrice Diane Keaton, suite au divorce houleux du réalisateur d'avec Mia Farrow.
    Dans le rôle du fils, Zach Braff, le futur héros de Scrubs, fait sa première apparition au cinéma.
    Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.
    Au début du film, les personnages regardent Assurance sur la mort, de Billy Wilder, film noir qui va stimuler l'imagination quant à un possible meurtre.
    À la fin du film, des coups de feu ont lieu pendant une projection de La Dame de Shanghai d'Orson Welles, reproduisant les effets de miroirs et de désorientation du film de Welles.
    La présence de ces deux œuvres, liées à l'action de celle où elles apparaissent, font de Meurtre mystérieux à Manhattan un exemple de film contenant un film, un procédé fréquent chez Woody Allen.

    Mais aussi :

    Mia Farrow, Barbara Hershey et Dianne Wiest  - Hannah et ses soeurs

    HANNAH ET SES SOEURS - 1986 : des soeurs, des rivalités, des amants, des maîtresses, des intellectuels, New-York et ... Woody Allen ! un grand classique et un grand bonheur.

    Mes soirées avec Woody Allen

    CRIMES ET DELITS - 1989 : 2 destins, 2 vies : un ophtalmo juif réputé ayant brillament réussi, mais dont la maîtresse (une hotesse de l'air) peut tout faire basculer en dévoilant la relation / un documentariste looser, idéaliste et intègre se voit proposer une grosse somme d'argent pour réaliser un doc pour la télévision d'une star prétencieuse. Des choix, des décisions cruciales à prendre ...
    Le hasard fera se croiser ces deux hommes lors d'une soirée.

    Mes soirées avec Woody Allen
     ESCROCS MAIS PAS TROP - 2000 : Ray Winkler est un escroc minable qui porte la poisse, un malchanceux chronique. A sa sortie il n'a pourtant qu'une seule idée en tête : se refaire dans un "gros coup" et finir sa vie sous le soleil de Floride. Il décide pour cela d'acheter une pâtisserie à partir de laquelle, lui et trois acolytes creuseront un tunnel permettant l'accès à la salle des coffres d'une banque voisine. L'affaire réussit mais pas du tout comme prévu : sa femme Frenchy cuisine des cookies tellement bons que la firme "Sunset Cookies" devient un géant de l'alimentation ! (cinemovies)
    Les voilà plongés dans le milieu de la Haute Société, de la Bourgeoisie, de l'Argent ... mais sans en connaître les codes !

    Mes soirées avec Woody Allen

    HOLLYWOOD ENDING - 2002 : Val Waxman, un réalisateur qui a connu son heure de gloire dans les années quatre-vingt, met aujourd'hui en scène de simples spots publicitaires. A Hollywood, certains le traitent d'"artiste", d'"intello" ou de "perfectionniste maniaque", tandis que d'autres le considèrent comme un fauteur de trouble, un nombriliste névrosé et un incurable hypocondriaque.
    Val vient d'être viré de son dernier tournage au Canada. Il se sait au bout du rouleau. C'est alors que son ex-femme, Ellie, lui offre une chance inespérée de se refaire. Elle suggère au puissant producteur Hal Yeager, son patron et amant, de confier à Val la réalisation d'un film de soixante millions de dollars : The City that never sleeps, une ode à sa ville favorite : New York.
    Poussé par son agent Al Hacks, Val emporte de justesse le contrat. Mais une "petite complication" surgit à la veille du tournage. (allocine)

    Mes soirées avec Woody Allen

    LE SORTILEGE DU SCOPRPION DE JADE - 2001 : En 1940, à New York, Betty Ann Fitzgerald a été engagée pour moderniser la compagnie d'assurances North Coast. Cette énergique et arriviste enquêtrice affiche d'emblée ses ambitions en déclarant la guerre aux méthodes de travail quelque peu obsolètes de C.W. Briggs, le meilleur détective de la boîte. Afin d'apaiser les tensions, Chris Magruder, le patron de la North Coast, les incite à participer à une fête organisée pour l'anniversaire d'un collaborateur de C.W. Briggs. Au cours de la soirée, le magicien Voltan hypnotise C.W. Briggs et Miss Fitzgerald à l'aide du scorpion de Jade. Le sortilège va entraîner les deux ennemis jurés dans de rocambolesques aventures. (allocine)

    Mes soirées avec Woody Allen

    MATCH POINT - 2005 : Jeune prof de tennis issu d'un milieu modeste, Chris Wilton se fait embaucher dans un club huppé des beaux quartiers de Londres. Il ne tarde pas à sympathiser avec Tom Hewett, un jeune homme de la haute société avec qui il partage sa passion pour l'opéra.
    Très vite, Chris fréquente régulièrement les Hewett et séduit Chloe, la soeur de Tom. Alors qu'il s'apprête à l'épouser et qu'il voit sa situation sociale se métamorphoser, il fait la connaissance de la ravissante fiancée de Tom, Nola Rice, une jeune Américaine venue tenter
    sa chance comme comédienne en Angleterre ...

    Ce film, dans lequel Woody Allen ne joue pas, est l'un de mes préférés (avec Annie Hall, Alice, Manhattan ...) Il est très différent des films du début, tout d'abord parce qu'il se déroule à Londres (sublime derrière la caméra de Woody Allen), puis par le style cinématographique. Cependant, on retrouve un thème que le réalisateur avait déjà abordé notamment dans "Crimes et délits" ... ce film est d'un esthétisme ... !!!

    Mes soirées avec Woody Allen

    SCOOP - 2006 : Prise comme cobaye alors qu'elle assiste au spectacle du magicien Splendini à Londres, l'Américaine Sondra Pransky se voit confier par le fantôme d'un reporter récemment trépassé un scoop étonnant : Peter Lyman, un membre estimé de la haute société londonienne, serait en vérité le tueur au Tarot qui, depuis deux ans, s'en prend aux prostituées de la Capitale. Ne sachant que faire de cette information, l'étudiante en journalisme se confie au vieux saltimbanque incrédule, et le force à s'introduire avec elle dans l'entourage de Lyman afin de vérifier cette folle hypothèse. Or, le beau et affable dandy se montre très vite attiré par Sondra, laquelle n'est pas non plus indifférente à ses charmes. (cinemovies)

    Le thème déjà abordé dans Le Sortilège du Scorpion de Jade est à nouveau taité. Tout comme dans Match Point Scarlett Johansson est cette américaine à Londres.

    Au fil du temps, l'ouvre de Woody Allen a évolué, certains diront qu'elle s'est détériorée. Moi, qui ne suis pas cinéphile, pas critique de cinéma, juste une spectatrice, je prends toujours un immense plaisir à voir ses films, quelle qu'en soit la période.
    J'aime les clins d'oeil qu'il fait à ses anciens films comme ici où la première photo est tirée du film Match Point et la seconde du film Manhattan :

    Mes soirées avec Woody Allen

    Mes soirées avec Woody Allen

    Sur la photo illustrant Match Point(*) on retrouve le couple s'abrassant dans son appartement. Ce cadrage 1/3-2/3 est voire parfois 1/4-3/4 est l'une des marques de fabrique de Woody Allen.

    Les discussions entre amis autour d'une table de restaurant : voilà encore une scène récurrente chez Woody, et ça, ça ne peut pas me laisser insensible !

    Ce que l'on retrouve aussi cahque fois ? Le jazz !!!

    Il me reste encore tant de films à voir

    Mes soirées avec Woody Allen
     Ce soir je regarde LE REVE DE CASSANDRE

    Mes soirées avec Woody Allen
     et j'attends avec impatience la sortie en DVD de VICKY CRISTINA BARCELONA.


    Vous pourriez être intéressé par :

    Retour à La Une de Logo Paperblog

    Ces articles peuvent vous intéresser :

    A propos de l’auteur


    Zoerose 164 partages Voir son profil
    Voir son blog

    l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

    Magazines