Magazine Culture

L'or sous la neige - Nicolas Vanier

Par Belledenuit11

“L’or sous la neige” - Nicolas Vanier

“L’or sous la neige” - Nicolas Vanier

Présentation de l'éditeur :

San Francisco, 1897. La rumeur court. On aurait trouvé de l'or en l'Alaska. Mais de l'or par-ci par-là, non des pépites à foison. Il n'y a qu'à se baisser pour ramasser. Et personne ou presque n'habite là-bas. Quelques Indiens, de rares trappeurs… Les premiers sur place seront les premiers servis.

Un jeune docker au caractère bien trempé, Matt, est choisi par les chercheurs d'or, pour sa débrouillardise et son énergie. On aura besoin d'hommes comme lui. Il y a quand même deux mois de voyage dans une région hostile et inexplorée… car on ignore tout de l'Alaska, le “pays d'en haut” récemment rattaché aux Etats-Unis. On sait seulement qu'il y fait froid et que loups et grizzlys y abondent. Si ça l'intéresse ? Matt n'aspire qu'à changer de vie, c'est pour ça qu'il a quitté sa ferme natale, dans le Wyoming. Il rêve d'aventure…

Comme Matt, des dizaines de milliers de personnes, saisies de frénésie, ouvriers, bourgeois et escrocs de tous poils, se précipitent sur les rares bateaux en partance. Et cette folie, par émulation, génère la folie ? Dans toutes les villes du Canada et des Etats-Unis, des hommes quittent tout, femme, enfant, travail, sur un coup de tête. Ils sont tous loin, très loin de se douter de ce qui les attends (Source jacquette et présentation : Amazon.fr)


L'histoire que nous raconte Nicolas Vanier dans “L'or sous la neige” est une histoire vraie : celle de la ruée vers l'or du Klondike que des milliers d'hommes ont tenté de faire à la fin du XIXème siècle (et plus précisément en 1897). De cette ruée naîtra une ville : Dawson. Là-bas, tous connaîtrons l'espoir de devenir enfin riche par une terre encore inexplorée et peu connue, la déception pour ceux qui n'y parviendront pas malgré des efforts surhumains mais par dessus tout la désillusion de croire que la vie est la même que dans une ville, dans un coin aussi reculé de l'Alaska.

Au travers de son personnage attachant, Matt, l'auteur nous ouvre les yeux sur la difficulté de vivre dans le Grand Nord lorsque l'on n'y a jamais mis les pieds : les blizzards, les engelures sont des lots quasi quotidiens dans une telle vie. Sans compter sur l'absence de toute civilisation et donc de rapport humain.

Mais cette vie est aussi celle de superbes découvertes, comme va s'en rendre compte Matt : la sensation de bien-être lors de ses voyages en traîneau tiré par ses chiens, l'immensité du paysage et sa beauté vierge de toute dégradation due à l'Homme…

En parcourant chaque chapitre, je découvrai un peu plus cet univers si fascinant et angoissant en même temps. La vie des “cheechakos”, comme on les appelait, doit être menée avec beaucoup de volonté et de courage.

On apprend alors que bon nombre de pionniers ont fait marche arrière et ont décidé de retourner d'où ils venaient.

Pour étayer davantage son récit et rendre compte avec plus de force cette réalité de la vie dans le Grand Nord, mais également l'engouement pour la “Rush Gold”, l'édition dans laquelle j'ai lu ce livre a inséré des photos d'époque : la naissance de la ville de Dawson (d'abord avec des tentes puis avec de véritables habitations), les hommes cherchant de l'or…

Même si l'écriture de Nicolas Vanier n'est pas celle que je préfère pour un roman (elle n'est pas très recherchée et nous sommes là dans un style plutôt familier la plupart du temps), son livre reste tout de même très intéressant à découvrir.

Je ne regrette pas cette lecture et ne peux que vous la conseiller si vous aimez vous évader et vivre une aventure extraordinaire.

En complément de mon avis, vous pouvez aller ICI pour découvrir ce monde de la ruée vers l'or du Klondike.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le chant du grand Nord de Nicolas Vanier

    chant grand Nord Nicolas Vanier

    L’avis de La Liseuse Lire la suite

    Par  Angelita
    CULTURE, LIVRES
  • Nicolas Dickner

    Nicolas Dickner

    J'avais adoré Nikolski il y a quatre ans, et avais été charmée par Le Traité de balistique, il y a trois ans (Alexandre Bourbaki, l'auteur du Traité... Lire la suite

    Par  Fibula
    CULTURE, JOURNAL INTIME, LIVRES
  • Gravity de Nicolas Provost

    Le court du dimanche #4 Réalisateur fétiche du Festival du film de Vendôme, Nicolas Provost est un cinéaste dont je vous parle régulièrement sur ce blog. Lire la suite

    Par  Lesnouveauxcinephiles
    CINÉMA, CULTURE
  • Nicolas Grospierre

    Toutes les photographies, Nicolas Grospierre©Né en France, vit et travaille en Pologne depuis 1999. Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Gulli Mag joue la carte écolo avec Nicolas Vanier

    Le mercredi 25 février à 20h30, Gulli proposera à ses jeunes (et moins jeunes) téléspectateurs un nouveau numéro de Gulli Mag, le magazine quotidien de la... Lire la suite

    Par  Lezappingdupaf
    CULTURE, MÉDIAS, TÉLÉVISION
  • Le petit Nicolas

    petit Nicolas

    Le Petit Nicolas de Laurent Tirard débarque au cinéma le 30 septembre 2009. A l’affiche de cette adaptation de l’ouvrage de Goscinny : Valérie Lemercier, Kad... Lire la suite

    Par  Leblogcine
    CINÉMA, COMÉDIE, CULTURE
  • "Le petit nicolas" : teasers.

    petit nicolas" teasers.

    J'ai lu ici ou là des chroniques élogieuses du prochain long métrage de Laurent Tirard. J'ai trouvé ces trois teasers. Mes premières impressions sont que le... Lire la suite

    Par  Loulouti
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Belledenuit11 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines