Magazine Sport

Australian Open : Encore des quarts !

Publié le 27 janvier 2009 par Mmetursunov
Aujourd'hui, il y avaient des promotions sur les bicyclettes. Par contre, les prix des bouteilles d'eau, brumisateurs et autres crèmes solaires semblent encore prohibitifs vu qu'après Victoria Azarenka qui nous a fait le coup de "Oups ! J'ai la tête qui tourne !.." hier, Novak Djokovic nous a fait le coup du "Oups ! Gros coup de pompe...Moi plus pouvoir jouer...".
Donc, la journée a commencé avec Marion Bartoli qui affrontait Vera Zvonareva. Certains pensaient qu'elle avait une chance. Moi, à part prendre un set à la Russe, je n'y croyais pas. Le score final en dit long sur la non-bataille qui s'est déroulée. Après avoir mené 3-1 dans le premier set, le temps que Zvonareva se mette en jambes, Marion s'est pris un 11-0. 6-3 6-0. Voilà, voilà.
Marion n'a certainement pas grand chose à se reprocher. Vera, autrefois pleurnicharde et très friable mentalement, a franchi un palier l'année dernière. Son entraineur, Sam Sumyk, fait du très bon travail avec elle. Certes, c'est toujours très drôle de le voir arpenter les gradins tout au long des matches de sa protégée pour qu'elle n'ait aucune chance de le trouver et donc, qu'elle cesse de rouspetter comme lors de la Masters Cup de Doha en novembre dernier. Certes, Vera nous avait à ce moment-là livré une splendide représentation théatrale avec écroulement dramatique, pleurs et magnifique final en position foetale mais elle est dangereuse, plus que ça, elle devient un vrai rouleau compresseur.
Dinara Safina, autre rouleau compresseur russe à ses heures, aurait pu plier l'affaire en deux sets. C'était sans compter avec Jelena Dokic, soutenue par son public une nouvelle fois. Après avoir perdu la première manche 6-4 et s'être fait breaker dans la deuxième, elle profite des double fautes recurrentes de Safina pour lui chiper ladite manche sur le même score. Dans la dernière manche, même scénario : Safina breake, re-double fautes, re-arrosage de bâches, re-débreake mais...Safina n'est pas devenue numéro 3 mondiale par magie. Le mental en carton, c'est de l'histoire ancienne. 6-4 4-6 6-4. La belle histoire de Dokic s'arrête là mais sa carrière, certainement pas ! Elle nous a prouvé qu'elle revenait à toute allure et c'est tant mieux.
Safina affrontera sa compatriote Zvonareva en demi-finale. Ca va bombarder !
Chez les gonzes, nous avons assisté à un étrange match. Novak Djokovic, tenant du titre relativement solide lors de son tour précédent face à Baghdatis, commençait la partie plutôt bien. Il avait réussi à remporter le tie-break du premier set face à un Andy Roddick qui servait le plomb. Mais voilà, il faisait quelque chose comme 35°C et Novak, la chaleur, il aime pas trop. Résultat : un effondrement en règle dans le deuxième set, un Roddick qui monte à la volée ( si, si...), qui distribue des boulets de canon. 6-4
Dans le troisième set, ça ne va pas mieux du tout. Roddick, affûté mais pas aussi exceptionnel que veulent bien le dire les commentateurs, marche sur Djokovic. 6-2.
Appel du kiné, grimaces, prise de tension, gémissements...On repart sur un troisième set, on sauve des balles de break d'entrée, on voit A-Rod dérouler, on se fait breaker et on abandonne.
Je ne m'avancerai pas à juger Djokovic. Pour l'avoir vu de mes yeux vu, il ne faisait pas du tout le fanfaron et il paraissait bien blême. Il ne pouvait décemment pas gagner aujourd'hui. Ceci dit, pouvait-il au moins finir le set pour la beauté du geste ? Seul lui le sait et finalement, cela ne nous regarde pas vraiment et dans quelques années, il ne restera qu'une anecdote de tout ce remue-ménage...Next !
Le prochain adversaire du Roddick version 2009 "J'ai minci, je me déplace mieux et je veux vous latter", sera Roger Federer, le mec qui depuis 2004 s'est toujours hissé en demi-finales des tournois du Grand Chelem. Il rencontrait Juan Martin Del Potro, épouvantail de l'été 2008, grande carasse pourtant bien habile au coup droit ravageur.
Le soucis, c'est qu'on n'a vu qu'un seul joueur sur le court : Roger Federer. En 1h20, il lui a tout fait, tous les coups du tennis. Il a temporisé, agressé, joué au foot, chanté l'hymne suisse, mangé une tartiflette...Cette rencontre ne peut être définie autrement que par les termes "lynchage", "massacre", "humiliation", "leçon de tennis", "one man show", "pied de nez",...
6-3 6-0 6-0. Andy, prépare-toi. Roger n'a pas du tout, mais pas du tout envie de perdre ce tournoi !
Les demi-finales connues :
Vera Zvonareva - Dinara Safina
Andy Roddick - Roger Federer
PROGRAMME DE DEMAIN ( Rod Laver Arena uniquement ) :
A partir de 11h
Carla Suarez Navarro contre Elena Dementieva ( pronostic : Dementieva en 2 sets )
Svetlana Kuznetsova contre Serena Williams ( Williams en 3 sets )
Fernando Verdasco contre Jo-Wilfried Tsonga ( Tsonga en 4 sets )
A partir de 19h30
Rafael Nadal contre Gilles Simon ( Nadal en 4 sets )
Lien vers le programme : http://www.australianopen.com/en_AU/scores/schedule/index.html
NB : Les horaires sont locaux. Pour information, le décalage horaire entre Paris et Melbourne est de 10h.
Pour la diffusion télévisée de l'Open d'Australie : http://letenniswhatelse.blogspot.com/2009/01/lopen-daustralie-sur-les-crans.html
Crédit photo :
www.jamd.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mmetursunov 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte