Magazine Coaching

La difficulté de répliquer le modèle open source dans le monde industriel

Par Levidepoches


Opensource_logo

Le modèle open source a toujours été une fascination pour moi. Venant du monde de l'industrie, j'étais intrigué par ce nouveau modèle d'innovation qui arrivait à concurrencer efficacement des géants comme Microsoft ou Oracle.

Ma découverte des premières applications open source s'est faite par des navigateurs internet comme Opera ou bien encore Mozilla. J'avoue avoir été bluffé par la qualité des ces applications et l'utilisation de Internet Explorer dans mon environnement professionnel est devenu une véritable contrainte. N'étant pas issu du monde de l'informatique, le monde de l'open source n'avait pas à mes yeux la garantie de la stabilité et d'interopérabilité que les outils Microsoft pouvaient offrir d'autant plus dans un environnement professionnel bien loin du monde open source qui restait caractérisé par un côté « Geek ». Mes craintes se sont totalement dissipées lors de mon saut dans le monde open source côté utilisateur en utilisant la suite Open Office pour remplacer l'exorbitant Pack Office de Microsoft.

Comme tout le monde au début, j'ai eu moi aussi la facilité de penser les nombreuses idées reçues autour du monde de l'open source. C'est gens travaillent gratuitement contre un modèle monopolistique imposé par Microsoft. A l'inverse, l'innovation dans le monde de l'industrie semblait figée dans des postulats datant de la révolution industrielle basée sur les principes de la propriété industrielle et le fameux brevet !!!

Voyant la pertinence du modèle open source, je me suis senti alors l'âme d'un Che Guevara faisant sa révolution dans ce monde industriel en tentant d'appliquer le modèle open source dans celui de l'industrie. C'est ainsi que le premier modèle de CrowdSpirit est apparu. Ça y est je l'avais mon concept, l'engouement était d'ailleurs énorme autour de mon idée (ex: engadget qui est le plus gros blog du monde). Des journalistes reconnaissaient même une vraie tentative de l'open source dans le monde de l'industrie. Bref, tout était au vert pour que cela marche. Les premiers mois ont été parfait, j'avais un premier concept très intéressant de produit réalisé par la foule...il s'agissait du calendrier digital mural.

Les ennuis ont commencé lorsqu'il a fallu matérialiser cette idée. Et oui, alors qu'il y avait des dizaines de personnes de bonne volonté qui passaient beaucoup de temps et qui m'aidaient énormément sur la réalisation du concept, il n'y avait plus personnes lorsqu'il s'agissait d'investir des sommes considérables pour voir la premier série de ce produit existé, en l'occurrence on parle de plus 300 000€. Comment je faisais ?, devais-je prendre tous les risques financiers seuls (cf idée 6 de cet article) en mettant la survie de mon entreprise en jeu pour partager les hypothétiques gains avec tout le monde. Je trouvais que le système était quelque peu bancale : sachant que je n'avais pas d'investisseurs derrières moi, que je n'avais pas de grosses sociétés derrière moi, je devais investir des années économies et m'endetter à vie, tout ça pour partager des gains hypothétiques d'un produit hypothétique qui allait être hypothétiquement acheté...Bref, je me trompais de direction.

Alors pourquoi cet échec, il est simple : le modèle open source ne marche pas lorsqu'il s'agit de produits physiques qui nécessitent non seulement un coût de conception mais aussi un coût de reproduction. Cette contrainte n'existe pas dans le monde du logiciel. Je m'explique pour développer un logiciel, vous avez principalement besoin de temps car tous les développeurs ont un ordinateur et disposent des logiciels pour développer. Leur investissement sera donc principalement du temps ce qui a une valeur importante. La contrepartie est qu'il recevront gratuitement un logiciel auquel ils auront contribué. Dans l'industrie, c'est différente, combien de vous ont à la maison une machine permettant de faire des moules, d'imprimante 3D, de l'ensemble des composants pour réaliser les produits. Oui vous arriverez dans le meilleur des cas à faire un prototype des fois même en bricolant des produits existants mais comment on fait lorsqu'il s'agit de passer à la grande échelle de façon professionnelle. Êtes-vous prêt après avoir investi du temps dans la réalisation du produit a encore payé pour avoir le produit physique..bien sûr que non. Pourtant, les ouvriers qui conçoivent et produisent vos produits ne travaillent pas pour la gloire..les composants qui constituent votre produit ne sont pas gratuits.

En conclusion, j'ai rentré au placard mon utopie de croire que le modèle open source puisse être répliqué dans le monde industriel et compris rapidement que la survie de mon entreprise passait pas un changement de modèle économique. C'est ainsi que le nouvelle modèle CrowdSpirit présenté sur le site actuel est apparu.

Lionel, fondateur de CrowdSpirit

Source : Administration Crowdspirit 

Posté sur : le vide poches / planning stratégique
Posté par : jérémy dumont


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Levidepoches 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte