Magazine Sport

Australian Open : En route pour les demi-finales!

Publié le 28 janvier 2009 par Mmetursunov
Espagne 2 - 0 France. Voilà ce qu'aurait été le score à la fin de journée s'il s'agissait d'un tour de Coupe Davis.
Russie 3 - 1 Reste du monde. Voilà le score que l'armada russe a réussi encore une fois à coller au reste de la planète. On a bien failli avoir un 4-0 !
En demi-finales, il y aura donc deux Espagnols, un Suisse et un Américain chez les hommes et trois Russes et une Américaine chez les femmes. La grande perdante est la France même si les performances des tricolores sont très encourageantes pour le reste de la saison.
Le premier quart de finale féminin opposait Elena Dementieva à Carla Suarez Navarro par près de 43°C. La petite merveille espagnole n'a pas pesé bien lourd face à la Russe numéro une au classement Race de la WTA. Etouffée par la chaleur, elle s'est faite corrigée en deux petits sets 6-2 6-2. Dementieva, lancée par ses victoires du début du mois est d'autant plus motivée que la place de numéro une est à sa portée, Jelena Jankovic étant certaine de se retrouver évincée du trône dès lundi.
En demi-finale, demain, elle sera opposée à une Serena Williams qui ne convainct pas encore. Menée d'un set par la seule Russe qui est passée à la trappe ce matin, Svetlana Kuznetsova, elle a eu la chance que les organisateurs prennent la décision de fermer le toit de la Rod Laver Arena. Vingt minutes plus tard, elle avait oublié la chaleur et l'humidité qui la ralentissaient beaucoup plus que son adversaire. Kuznetsova s'offrira cependant une balle de match à 5-4 dans la deuxième manche mais son mental, désespérément friable, la lâchera encore. Serena en profitera pour la coiffer au poteau et arracher cette manche 7-5.
Le troisième set ne sera qu'une formalité : Kuznetsova, joueuse qui pourtant possède une large palette de coups, s'obstine à balancer des parpaings comme pour se rassurer mais voilà, aujourd'hui, ça ne reste pas dans le court et Serena, s'accommodant nettement mieux de la nouvelle fraicheur qu'offre le court, la corrige. 5-7 7-5 6-1.
Les demi-finales féminines :
Vera Zvonareva - Dinara Safina
Face à face : 5-4 pour Dinara mais leurs trois rencontres de 2008 ont vu Vera s'imposer, toujours en deux sets accrochés.
Je mets une pièce timide sur Zvonareva qui semble beaucoup plus solide et plus en confiance que Safina qui n'a pas, comme elle, écrasé toutes ses adversaires sur son passage à Melbourne.
Mais attention ! Nous avons là deux specimens étranges qui sont capables de perdre un match sans raison. On devrait assister à un match accroché avec une Zvonareva qui tentera d'agresser Safina. Les plans B seront certainement nécessaires. Pourvu que la frustration de l'une ou de l'autre ne soit pas trop grande afin que l'on assiste à une belle rencontre intense.
Elena Dementieva - Serena Williams
Face à face : 4-3 pour Serena mais les trois dernières rencontres se sont soldées par des victoires d'Elena.
Petite pièce sur Dementieva. Serena a reçu une correction à Sydney il y a quelques jours ( 6-3 6-1 ). Dementieva est très bien en jambes et la chaleur ne semble pas l'atteindre plus que ça.
Cependant, Serena a eu des conditions de jeu nettement meilleures que celles d'Elena même si son match a été plus long et on le sait, une Serena à son meilleur niveau est imbattable ( à part par Justine Henin mais on ne va pas réveiller les morts ou par sa soeur, bien que je n'en sois pas convaincue ). Il reste à savoir si Serena saura retrouver son meilleur niveau en un jour. Rien n'est moins sûr. Par ailleurs, Elena a pris du temps à la battre tout au long de leurs affrontements mais ces deux dernières années, elle semble avoir pris un léger ascendant.
Du côté des hommes, le premier quart nous promettait un remake de l'année dernière pour les demi-finales : un Tsonga - Nadal. Tout faux !
Verdasco a asphyxié Jo. Ses coups droits ont été ravageurs. Monté sur ressorts, il n'a presque rien raté et s'est adjugé la première manche sur un tie-break qui a totalement échappé à Tsonga. Dans le deuxième set, Jo se rebelle et parvient à breaker sur une énorme faute de l'Espagnol ( une volée haute de coup droit qui finit très loin après le couloir ). 6-3. Rien à signaler.
Les deux derniers sets ne sont qu'une longue agonie pour Jo. Il essaie tant bien que mal de ravir son service à Fernando. En vain. Sur les trois quarts de ses occasions, Fernando sert de véritables boulets de canon ne laissant aucune chance à Jo. 6-3 6-2. Le verdict est sans appel.
Un Verdasco nouveau cru a éliminé le chouchou de l'Australie grâce à son nouveau mental et sa nouvelle endurance.
En face, Rafael Nadal devait se retrouver face à un premier réel opposant, Gilles Simon, dernière chance française.
Le premier set est un récital : Nadal balade un Simon qui tactiquement, joue mal. Il renvoie sans cesse des balles lentes, sans consistance, courtes en plein centre du court et se fait clouer systématiquement, tout cela en restant trois mètres derrière sa ligne de fond de court. Sanction : 6-2.
Dans le deuxième set, Simon change de tactique : il commence à entrer dans le court et jouer les angles et le long de ligne pour enlever du temps à Nadal. Ca fonctionne un temps puisqu'après s'être fait breaker, il refait son retard et obtient même une balle de set, sauvée par un Nadal pas éblouissant tout au long du set mais toujours aussi solide dans les moments cruciaux. 7-5.
Le troisième set ressemble étrangement aux précédents. Nadal, nettement plus impressionnant, breake Simon mais Simon n'abandonne pas et reste agressif. Encore une fois, il refait son retard. Malheureusement pour lui, lorsqu'il sert pour mener 6-5, son bras tremble et une double faute ainsi que deux revers dans le filet couplés d'un coup de génie de Nadal ( un lob millimétré qui retombe pile poil sous le nez de Simon ) précipitent sa chute. Nadal n'a plus qu'à assurer son engagement pour plier le match. 6-2 7-5 7-5.
Les demi-finales hommes :
Andy Roddick - Roger Federer
Face à face : 15-2 pour Federer mais l'année dernière, Roddick avait réussi à enrayer la machine suisse en trois sets à Miami.
Alors...Roddick est affûté. Il a minci, il se déplace beaucoup mieux qu'avant, son service est en forme, il a dégoûté pas mal de monde ces derniers jours. Mais en face, malgré le fait que leur dernière rencontre se soit soldée par une victoire de l'Américain, c'est Roger Federer qui avait fait d'Andy un souffre-douleur bien commode pendant cinq ans.
Roger a déroulé hier, même mieux, il a atomisé le numéro 6 mondial, Del Potro. Cependant, le Roger Federer Nouveau reste imprévisible et peut très bien nous ressortir un vieux match de derrière les fagots.
Objectivement, je mise sur Roger qui sait parfaitement jouer Roddick et a assez d'orgueil et d'envie pour remettre les pendules à l'heure et atteindre une nouvelle fois la finale du tournoi.
Pilonner le revers du Suisse devient un loisir auquel s'adonnent les trois quarts du circuit mais ce revers justement, a semblé bien solide ces derniers temps donc, le salut de Roddick pourrait passer par...le filet ! On l'a vu relativement habile et décisif dans ce compartiment du jeu. Reste à savoir si, comme la plupart des joueurs et joueuses dont le jeu de base consiste à rester en fond de court, il ne retombera pas dans ses travers après que Roger lui aura mis quelques passings dans les pieds et dans le dos.
Fernando Verdasco - Rafael Nadal
Face à face : 6-0 pour Nadal. No comment !
Comme tous les Espagnols, Verdasco est largement mené dans ses face à face avec Nadal. Nadal devrait donc sortir vainqueur de cette demi-finale.
Certes, Verdasco n'est plus le même homme depuis son stage intensif aux Etats-Unis avec l'ancien préparateur physique d'Andre Agassi, Gil Reyes et surtout, depuis sa victoire décisive en simple et en double en finale de Coupe Davis, mais je le vois mal barrer la route au numéro un mondial. Au mieux, il pourrait le titiller voire lui prendre deux sets mais l'éliminer...Ce serait une énorme surprise !
PROGRAMME DE DEMAIN ( Rod Laver Arena uniquement ) :
Pas avant 13h30
Elena Dementieva contre Serena Williams ( pronostic : Dementieva en 3 sets )
Vera Zvonareva contre Dinara Safina ( Zvonareva en 3 sets )
A partir de 19h30
Andy Roddick contre Roger Federer ( Federer en 4 sets )
Lien vers le programme : http://www.australianopen.com/en_AU/scores/schedule/index.html
NB : Les horaires sont locaux. Pour information, le décalage horaire entre Paris et Melbourne est de 10h.
Pour la diffusion télévisée de l'Open d'Australie : http://letenniswhatelse.blogspot.com/2009/01/lopen-daustralie-sur-les-crans.html
Crédit photo :
www.jamd.com

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mmetursunov 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte