Magazine Cinéma

The aviator

Par Missacacia
The aviator
Film de Martin Scorsese (2005)
Avec Leonardo DiCaprio, Cate Blanchett, John C.Reilly, Kate Beckinsale, Alec Baldwin, Danny Huston, Alan Alda, Ian Holm...

Aviator retrace 20 ans de la vie d'Howard Hughes. De sa passion pour l'aviation, à ses conquêtes féminines, en passant par le cinéma, Leonardo DiCaprio campe un Howard excentrique, inventeur, réalisateur, pionnier, milliardaire, et mythique...
'I'm Howard Hughes', c'est exactement ce que dit Leo sur l'image ci-dessus. Seconde vision du film, je me souviens l'avoir vu au cinéma et avoir beaucoup aimé. Et bien, non, en fait, j'ai adoré! La photographie est fabuleuse. Le film commence sur des tonalités douces de bleus et de roses, avec un air de vieille pellicule. Martin Scorsese a mis en scène un Leo parfait, avec des plans incroyables, notamment dans les airs, mais pas seulement, son entrée dans le music-hall, les contre-plongées de Leo quand il est sur son fauteuil dans sa salle de cinéma particulière, et bien d'autres encore.
Toute cette partie rosée-bleutée s'arrête net au moment où la santé d'Howard décline et se transforme en des couleurs plus lumineuses. On voit alors apparaître des verts et des jaunes, et au fur et à mesure que le film avance, les couleurs sont de plus en plus vives, superbes! Atteint de troubles obsessionnels compulsifs, Howard se lave les mains sans cesse au savon noir et son obsession des microbes et des germes le conduisent même à s'enfermer pendant des jours et des jours, le temps d'une quarantaine. A l'aise sur les tournages de ces films ou à gérer ses équipes d'ingénieurs de l'aviation, il a pourtant une immense peur de la foule. Sensible à toutes ces images, j'ai été surprise de découvrir que tous ceux qui travaillaient à ses côtés, sont restés au moins près de lui pendant ces vingt années (j'imagine que Scorsese a été fidèle à la vraie histoire).
Ce qui m'a aussi passionné, ce sont les séquences de tournage, et les idées de folie de Hughes, notamment à retourner tout le film, initialement en muet, rien que pour refaire tout le son. Et puis tout ce qui concerne l'aviation, sa détermination face aux concurrents, son inventivité, ses essais, son audace. Le seul bémol est ici en fait, j'ai trouvé certaines séquences trop fausses visuellement, les effets spéciaux étant par moment trop présent. Et puis, il y a les femmes, ou plutôt les actrices, Cate Blanchett jouant le rôle de Katharine Hepburn et Kate Beckinsale Ava Gardner. J'aime bien quand on découvre des personnes célèbres par le biais d'autres comédiens qu'on conaît mieux (pour ma part en tout cas). Le caméo de Jude Law en Errol Flynn est aussi plutôt sympa (extrait ci-dessous). Un fabuleux biopic indispensable... 5/6

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Missacacia 320 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines