Magazine High tech

Espace "billet d'humeur" du blog telecoms, un lecteur nous propose de partager son humour,

Publié le 03 février 2009 par Telecoms
espace "billet d'humeur" du blog telecoms, un lecteur nous propose de partager son humour, « On peut s’interroger sur la politique du gouvernement, et plus spécifiquement celle de Bercy, qui consiste à dire simultanément qu’il faut améliorer la concurrence en matière de telecoms en France en invitant poliment l’opérateur FREE à négocier avec le « partenariat » constitué entre « Orange/SFR neuf cegetel/Numéricable » sachant que leurs technologies ne sont pas compatibles en matière de fibre et en invitant à l’ARCEP de réfléchir à des propositions pour améliorer cette situation d’une extrême pauvreté concurrentielle,   Et dans le même temps, poser rapidement un décret qui prive les syndicats de copropriété de toute possibilité de disposer équitablement de droit de regard et de choix de chacun des acteurs économiques,   Cette interrogation est d’autant plus troublante que le nombre d’acteurs présents en France est de loin le plus faible de tous les pays déréglementés d’Europe, sachant qu’il est également unique que l’opérateur historique Orange, dont il n’aura échappé à personne que l’Etat est toujours l’actionnaire de référence, dispose à lui seul de près de la moitié du marché national,   Heureusement, le patron de Bercy est désormais une femme dont les prévisions économiques enthousiastes assénées avec force contestation face aux doutes de Bruxelles quand à l’optimisme français d’avant la crise, situation qui évidemment n’aurait pas été si servile avec l'ancien patron de Bercy, Thierry Breton, dont la seule gloire a été de tirer profit du très intelligent travail de Michel Bon, son prédécesseur à la tête de France Telecom, à qui on avait un peu trop rapidement reproché des rachats infructueux qui lui avaient été imposés par les mêmes généraux de Bercy, alors même qu’il clamait bien avant l’éclatement de la bulle internet/telecoms l’absurdité de la sur évaluation des valeurs de son secteur, tout en construisant judicieusement le groupe Orange qui, sans lui, n’aurait pas la dimension internationale dont abusent aujourd’hui les principaux dirigeants de notre économie, qui, rassurons-nous, va « très bien »…,   Connaîtrons-nous la même situation en terme de transparence et de concurrence dans l’audiovisuel si la « rumeur » concernant la nomination à la tête de France Télévisions de Jacques Veyrat, l’ancien patron de neuf cegetel, se confirme ?,   Mais la aussi, rassurons-nous, la décision de nommer directement ce dernier par le président de la république seul et non plus en conseil des ministres comme beaucoup de grands patrons d’entreprises dont l’état est également actionnaire de référence (on appelait ça autrefois le service public) nous garantit une « certaine » stabilité et « très » relative indépendance dans l’hypothèse d’un second quinquennat qui verrait une période de cohabitation avec un gouvernement d’opposition…,   La presse, 4ème pouvoir français après la justice, aura beau manifester, elle n’aura pas plus de pouvoir et d’autorité ni d’indépendance que l’ARCEP, antichambre de Bercy, n’en a…,   Et en cas de litige, la suppression des Juges d’Instruction réduira le nombre de contentieux susceptibles de freiner le dynamisme de nos « chargés de gestion » dont tout le monde se félicite également…,   Et nous chanterons tous « vive la démocratie » à la place de La Marseillaise à l’instar de certains membres récalcitrants de l’Assemblée Nationale ». 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Telecoms 81 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines