Magazine Culture

"La petite fille de Monsieur Linh" de Philippe Claudel

Par Fanyoun

"C'est un vieil homme debout à l'arrière d'un bâteau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu'il s'appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s'éloigner son pays, celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l'enfant dort.

Le pays s'éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l'horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette".

Mon avis :

L'histoire que nous conte Philippe Claudel pourrait être celle de n'importe quel émigrant, obligé de quitter sa patrie et de s'expatrier en pays inconnu. Le thème de l'exil est donc abordé : nous sommes introduits dans un foyer d'hébergement, une dortoir avec d'autres réfugiés. Nous assistons au désemparement d'un homme âge devant une culture et une langue qu'il ne comprend pas, nous assistons à l'emprisonnement au sens figuré de cet homme ; emprisonnement lent mais certain, involontaire... Il y a ce bébé de deux mois, cette petite fille tenue avec force au creux des bras de son grand-père qui la nourrit, l'habille, la protège. Il y a une histoire d'amitié qui va au-delà des mots qu'ils ne peuvent s'échanger, une amitié  basée sur une incompréhension verbale mais ô combien riche de complicité et de profondeur.

Cette histoire se lit tranquillement, avec fluidité. Les mots coulent comme une poésie. Les personnages dépeints de manière minimaliste, bien construits...
C'est un beau roman qui mérite d'être lu.

Malheureusement, mon imagination ne m'a pas trompée et la fin ne m'a pas surprise outre mesure, dommage. "La petite fille de Monsieur Linh"  ne fera pas parti de mes coups de coeur cette année. Très touchée mais il m'a manqué ce petit quelque chose qui fait qu'un roman nous reste en mémoire et que l'on souhaite en caresser encore les mots.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Philippe Claudel, Le Rapport de Brodeck

    Philippe Claudel, Rapport Brodeck

    Quatrième de couverture : Le métier de Brodeck n’est pas de raconter des histoires. Son activité consiste à établir de brèves notices sur l’état de la flore, de... Lire la suite

    Par  Gilles
    CULTURE, LIVRES
  • Monsieur le Vent

    Monsieur Vent

    Dès qu'il voit poindre aux branches les premiers bourgeons, et qu'apparaissent les premières fleurs blanches et roses des pommiers et des pêchers, M. le Vent... Lire la suite

    Par  Mafalda
    CULTURE, JEUNESSE, LIVRES
  • Monsieur Melon

    Monsieur Melon

    Monsieur Melon c’est avant tout Mikou, un troubadour qui chante une vie de bohème. Un chanteur de rue, un chanteur de métro. Lire la suite

    Par  Fred Desfrenne
    CHANSON FRANÇAISE, CULTURE, MUSIQUE
  • Philippe Garcia

    Toutes les photographies, Philippe Garcia©Vit et travaille à Paris. Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Philippe Dabasse

    Différents graphismes et une police de caractères, Philippe Dabasse©Basé à Paris. Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • [MAJ] Bonjour Monsieur Apple

    Bonjour Monsieur Apple, J’aime beaucoup mon iPhone, il est vraiment super… mais pourriez-vous tout de même lui inclure quelques petites fonctions que vos codeur... Lire la suite

    Par  Jibe
    CULTURE, HIGH TECH, MUSIQUE, PHOTOS, TALENTS
  • Parle-moi d'amour au théâtre comédie Champs Elysées. Michel Fagadau met en...

    Parle-moi d’amour se joue en ce moment au théâtre Comédie des Champs Elysées du 3 octobre au 29 décembre. Michel Fagadau met en scène le texte de Philippe... Lire la suite

    Par  Ariane_
    CULTURE

A propos de l’auteur


Fanyoun 63 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines