Magazine Culture

Hudson Mohawke - Polyfolk Dance EP (2009)

Publié le 16 février 2009 par Oreilles

Hudson Mohawke Polyfolk Dance (2009)Après avoir effectué un retour fracassant en 2008 (avec entre autres DJ Mujava, Jamie Lidell, Pivot, Leila, Flying Lotus, Gang Gang Dance...), Warp a peut-être trouvé sa coqueluche de l’année à venir en la personne d’Hudson Mohawke, qui débute sur le label avec cet EP. Basé à Glasgow, membre du collectif artistique LuckyMe et moitié des Heralds of Change, il est souvent comparé à Flying Lotus, au point que le surnom de “Hud Mo” lui a été attribué, en écho à “Fly Lo”. Il est vrai que ces deux-là ont la même manière de briser les conventions et de marcher sur les traces du regretté J Dilla, travaillant le plus souvent sur une base rythmique hip-hop en l’accomodant aux sonorités cosmiques et heurtées de l’électronica bleepée.
Ce qui distingue l’Ecossais de son condisciple Californien, c’est sans doute une plus grande attirance pour les prods tranchantes et saccadées de Squarepusher et de Venetian Snares, comme le prouve le très agité “Yonard”, dont le beat s’apparente à un bruit de tôle froissée par grand vent. Construit autour d’un sample de polka pitché suraigu, “Polkadot Blues” déroule une ligne de basse extrêmement funky qu’on croirait tirée d’un morceau des Jackson Five, tandis qu’”Overnight” s’apparente à une sorte de tube r&b à la Rihanna, mais en version totalement pervertie. Bien qu’il ne soit ni le plus sophistiqué, ni le plus entraînant, “Velvet Peel” reste mon titre préféré sur cet EP, avec ses bouts de voix gonflées à l’hélium, ses cascades de synthétiseur et son beat famélique. Le disque a le mérite, malgré sa courte durée (15 minutes) et ses ambitions modestes, de présenter plusieurs facettes d’un producteur de 22 ans seulement, aux idées larges et à l’avenir radieux.
A noter : Hudson Mohawke sera à l’affiche de la première Bleep Party, aux côtés de Tim Exile et Plaid (live). Vendredi 19 février, au Batofar, 11 quai François Mauriac (Paris 13). 11,60€ en prévente
En bref : Tout juste signé chez Warp, Hudson Mohawke est encore un gamin mais s’annonce déjà comme une valeur sûre du hip-hop instrumental à la Flying Lotus. Sans toutefois dépasser le maître.
Hudson Mohawke Polyfolk Dance (2009)
Hudson Mohawke - Velvet Peel.mp3
Son Myspace
Le site de Warp


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Oreilles 3359 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines