Magazine Culture

D'un pays l'autre

Par A_girl_from_earth
D'un pays l'autre


D'UN PAYS L'AUTRE
Présentation de l'éditeur
"Partir, ce n'est pas quitter. D'un pays l'autre révèle le destin de trois femmes décidées à émigrer pour réaliser leur rêve. Partir, c'est poursuivre sa voie et accomplir sa destinée quelle que soit l'adversité. Trois profils de femme : la femme mère qui rêve d'obtenir l'amour de son fils - la femme amante qui souhaite atteindre l'amour absolu - la femme cérébrale qui rêve de concrétiser sa passion créatrice.
Trois profils de femme, mais, peut-être, au bout du compte la femme dans son entièreté.
Dans un style original, sobre et distant, l'auteur va à l'essentiel. Elle nous donne sans commentaire à voir et à ressentir la vie de ses personnages qui se croisent et s'éclairent par reflet. On garde, après lecture, le sentiment de mieux les connaître et leur présence est pérenne. Aussi, le lecteur, à travers les émotions intenses et la sensibilité accrue des personnages, a-t-il lui-même l'impression de changer, pour un temps, de pays."

Voilà un roman qui ne se serait peut-être pas intégrer sournoisement dans ma PAL sans l'interview exclusive de l'auteure, Valy-Christine Océany, par Géraldine (la fameuseD'un pays l'autre) - un article qui révèle une femme dont le parcours et la philosophie de vie m'ont donné envie de plonger le nez dans ses écrits!
Parcours et philosophie de vie qui se reflètent dans l'histoire de ces trois Roumaines aux profils différents, parties de leur pays pour la France après la révolution roumaine de 1989, et à travers lesquelles l'auteure soulèvent des réflexions à dimension universelle sur le départ, la quête et la réalisation de soi, l'accomplissement des rêves personnels.
Prendre son destin en main et oser être soi, avancer, quelles que soient les épreuves, c'est vivre, et non plus juste exister.
J'ai beaucoup aimé cette métaphore de la porte:
"Pour sortir ou pour entrer, quelle importance? L'important c'est de franchir le seuil."
Ce qui m'a étonné dans ce roman, c'est qu'on n'est pas vraiment dans le roman d'action qui s'annonce d'emblée palpitant, on est beaucoup dans l'introspection de par le thème, et pourtant, le récit a beaucoup d'allant et ne manque pas de rythme. J'ai suivi sans soupirer  et avec intérêt les destins croisés de ces femmes à un tournant décisif de leur vie, tranches de vie marquées par les frustrations, les tourments, les questionnements liés à leur place dans la société, celle d'où elles viennent, mais également celle qu'elles ont adoptée, et ce voyage géographique "d'un pays l'autre" les mène en fin de compte à un véritable voyage intérieur initiatique qui va les révéler à elles-mêmes.
On a affaire à toute une panoplie de personnages vrais, réalistes, ni tout blanc, ni tout noir, ni totalement bons, ni totalement mauvais, c'est ce qui m'a plu aussi dans ce roman, l'absence apparente de parti pris. Ce sont des personnages que l'on reconnaît facilement ou auxquels on peut s'identifier sans avoir eu forcément la même expérience, avec leurs défauts, leurs qualités, leurs rêves, leurs espoirs, leurs doutes, des êtres un peu perdus dans leur solitude, souvent incompris par leur entourage, ballotés par les épreuves de la vie.
L'auteure ne s'attarde pas sur une description exhaustive de la Roumanie avant et après la révolution, mais on sent à travers l'histoire de ces trois femmes les terribles épreuves traversées par tout un peuple et la réalité de leur vie.
"Le marasme du communisme et les abus commis étaient des sujets mal connus pour eux [les Occidentaux]."
Et c'est bien vrai - en ce qui me concerne en tout cas.
En revanche, elle décrit avec cette même impartialité, distance, les difficultés d'adaptation et d'intégration des émigrés roumains, sans chercher à en maquiller la réalité parfois pas forcément reluisante. J'étais assez surprise par contre par cette solidarité roumaine manifeste qui semble tendre à protéger l'autre quels que soient ses actes ou son comportement (je pense, entre autres, à l'attitude de Violeta envers Oana que personnellement j'aurais massacrée D'un pays l'autre ).
J'ai par ailleurs beaucoup aimé cette analyse de Violeta sur notre société:
"Je suis consternée de remarquer qu'une démocratie est capable de se transformer d'une manière imperceptible, en dictature. La seule différence: la dictature enlève les moyens pour obliger les gens à se soumettre, la démocratie donne les moyens pour obliger les gens à se soumettre. Mais les deux veulent dominer et contrôler l'être humain. Le tenir dans un état d'infantilité."
Très très vrai!!!
Je parlais de réalisme jusqu'à présent dans la façon dont l'auteure abordait son récit, mais il y a aussi des moments conte de fées qui m'ont fait froncer des sourcils dans certains dénouements qui m'ont paru assez improbables, ce que j'appelle dans mon jargon des facilités d'auteur (les épisodes avec André et sa mère, notamment), mais après tout, la vie a ses surprises aussi et le merveilleux peut bien en faire partie. Ce sont d'ailleurs les épisodes qui m'ont le plus amusée et j'étais particulièrement attachée au personnage de Corina et à son histoire.
J'ai été agréablement surprise par ce roman dont je ne savais pas trop à quoi m'attendre, l'auteure prend visiblement beaucoup de plaisir à écrire, et son style simple, direct et spontané qui s'adresse à vous sans ambages ne manque pas de charme.
A noter que ce roman a été sélectionné comme "Coup de coeur" dans la catégorie "Premiers romans 2008" par les bibliothécaires de Paris.

L'auteure
Valentina Ciobanu, alias Valy-Christine Océany, est née en 1958 à Lugoj, en Roumanie. Elle a déjà exprimé sa passion pour l'écriture en fréquentant le cénacle littéraire de sa ville natale. Par la suite, elle a travaillé pendant six ans dans une librairie de Bucarest. À Orléans depuis 1991, elle est, dans un premier temps, interprète auprès de la mairie d'Orléans et traduit parallèlement des journaux et un roman. Aujourd'hui, toujours Orléanaise, elle occupe un poste de secrétariat, poursuit des études en psychologie et s'adonne à l'écriture, sa passion.

A découvrir également, le blog de l'auteure.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


A_girl_from_earth 191 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines