Magazine Culture

Brothers and sisters : 3.15 Lost and found

Publié le 16 février 2009 par Tao

ryan lafferty dans Brothers and sistersOn était dans une bonne spirale d’épisodes jusqu’à présent et sur le coup j’ai été refroidi par celui ci car il retombe dans les travers de la série. Il y a pas de liant entre les intrigues et on a l’impression de voir des scènes au hasard sans début ni fin, sans véritable enjeux. On s’attend à voir un grand événement, on se dit qu’il va quand même se passer quelque chose et en fait non. On n’ennuie donc un peu malgré certaines progressions dans les intrigues.

C’est dans cet épisode à l’atmosphère un peu étrange qu’apparaît Ryan, le pas si vampire que ça. Nora débarque pour le voir, un peu à l’improviste dira t’on. Leur rencontre passe bien et le personnage de Ryan a l’air intéressant même si ce n’est pas vraiment le cas ici. Cela dit, je le vois très mal s’intégrer aux Walker. Je ne sais pas pourquoi, mais pour le moment, je le vois seulement comme étant l’intrigue de la saison et je ne le vois pas aller plus loin. On n’apprend rien de spécial sur lui, si ce n’est qu’il est en deuxième année à l’université et le reste et bien rien. Je m’attendais au moins à un grand secret le concernant ou des grandes scènes dramatiques mais rien de tout cela. Au moins, l’épisode retranscrit bien le malaise de la situation. Ni Ryan, ni Nora se savent comment réagir, comment se parler et Nora est à certains moments très maladroite. Il y a néanmoins l’un ou deux petits moments d’humour nous laissant dire que la relation entre Nora et Ryan pourrait devenir amusante et touchante mais pour le moment je reste un peu sur ma faim. Cela dit, Ryan finira bien par réapparaître avec son billet d’avion en poche. Sans doute dans un moment de crise, car je suis certain qu’il cache quelque chose. Problème de drogue, de violence ou je ne sais quoi mais il ne me fait pas confiance ce jeune homme. N’oublions pas non plus qu’on n’est toujours pas certain que Ryan soit vraiment le fils de William. Les Walker devraient penser à faire un test ADN cette fois sinon dans un an on apprendra que Ryan n’est pas un Walker et qu’il reste un autre frère dans la nature. En plus Ryan se demande déjà s’il n’y a pas d’autres enfants quelque part, ça commence à bien faire ces recherches en paternité.

Autre malaise ambiant, celui entre Rebecca et David. On l’avait vu débarquer à l’improviste la semaine dernière et là ni l’un ni l’autre ne sait quoi dire. On ne comprend pas très bien pourquoi Rebecca est partie le voir. Certes, on se dit qu’elle voit sa vie partir en l’air avec les manigances de Tommy et sa dispute avec Justin. Mais on n’a jamais vu de signes avant-coureurs donc ça tombe comme un cheveu dans la soupe. L’intrigue est un peu comme David, il essaye de trop en faire pour être gentil et on essaye de trop en faire tout court. J’ai même trouvé que le courant ne passait pas entre Emily Vancamp et Ken Olin. Cela dit Emily Vancamp est incroyablement belle et la revoir à New York m’a fait penser à Everwood et au début de la saison 2 de cette série.

La semaine dernière, Kitty prenait bien l’annonce de la nouvelle campagne politique de Robert mais comme le dit Kevin, Kitty est une bombe à retardement. Du coup sans prévenir, on nous sort un énorme problème de couple chez les McCallister. Un problème de confiance profond dans leur couple et j’ai vraiment eu du mal à y croire. Ça sonne trop artificiel surtout la fin. Dommage car la réconciliation était très réussie et ce qui me soulage c’est que Robert dit qu’il préfère choisir Kitty que son mandat de gouverneur. Sauf que ce petit speech n’était que du vent vu que Robert avait enterré l’interview pas très élogieuse de son épouse dans le Times. Bref gros problème en perspective pour eux, ce n’est pas vraiment le bon timing vu que le bébé va arriver très bientôt. Je me demande même s’ils vont finir par l’avoir cet enfant, ce serait d’ailleurs une bonne idée car je ne suis pas fan de cette histoire. Mais si pas de bébé, je ne vois pas comment on pourrait empêcher leur couple exploser. Ce qui serait une direction regrettable car je les aime bien Kitty et son sénateur. Cela dit, la thématique de l’ambition dévorante de Robert est toujours un sujet qui met plait car on traite cela sur le long terme et on n’idéalise pas le personnage contrairement à ses débuts dans la série.

L’horloge continue de tourner pour Balthazar Getty et on passe assez vite à la vitesse supérieure car Holly découvre toute la vérité et son avocat aux dents longues est décidé à se battre pour elle. Il va y avoir de l’ambiance dans le prochain épisode car Holly risque de ne pas être contente, Saul en veut déjà à Tommy d’avoir mis au point son plan diabolique et au milieu de tout cela Rebecca ramène David dans ses bagages. Ça risque de tourner mal cette affaire.

Bilan : Sans doute l’épisode le moins bon de la saison 3 jusqu’à présent. J’espère que cela n’augure rien pour la suite ce serait dommage car jusqu’à présent on était dans une très bonne dynamique. Je reste sur une impression de faux. Tout à l’air faux et un peu poussif dans cet épisode. Ce n’est pas le B&S que j’aime, ça c’est clair. Ce qui manque surtout ce sont des interactions entre les Walker. On a l’impression d’avoir vu seulement la moitié de la série car Sarah et absente, Justin et Tommy apparaissent à peine. Scotty et Julia sont à nouveaux aux abonnés absents. Seul truc pour me faire rire, les chaussettes multicolores de Saul. Ce détail m’a vraiment amusé. Un coup dans l’eau, donc. On va tâcher d’oublier cet épisode au plus vite pour mieux repartir grâce au suivant. Du moins, je l’espère.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tao 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte