Magazine Culture

Résidences secondaires principales

Publié le 17 février 2009 par Fric Frac Club
Plutôt qu'opérer un bilan absurde, battre le rappel des vieilleries, fêter débilement le flux électronique temporel, s'étonner de "déjà !" hors de propos, ou encore finir les fonds de bouteilles des mois écoulés, même si les compteurs virtuels semblent nous indiquer que le premier post du Fric-Frac Club a été mis en ligne il y a pile-poil une année, nous préférons regarder l'horizon qui s'annonce toujours, et naître, renaître et naître encore, et profiter de ce jour pour exécuter le ravalement de la façade du Club, dont nous espérons qu'il rendra la chose plus ergonomique. Pas de répit, jamais !, au Club : travaux de maçonnerie programmative ici ces derniers jours ; et là-bas, oui, là-bas, dans les douillets quartiers privés des Chums, qu'en a-t-il été ? Les Résidences Secondaires, comme toutes les quinzaines, sont là pour vous en faire l'écho (qui aujourd'hui est bref, net et imprécis, sujet + verbe + complément d'objet directement tiré par les cheveux, promis, ça ne se r'produira plus)...

  • Bartleby complète sa galerie hétéroclite et riche de personnages patapons : Marcel le conformiste et le gros Bébert
  • Belane régale les esgourdes : comme à son habitude, fine gastronomie de premier choix
  • Claro dispense des cours d'économie, des cours de curiosités et aussi de déplumage et, son corrélat, de remplumage
  • Fausto convoque Bébert (le même), Thomas B., Julio C., puis, pas plus tard que tout à l'heure, oublie ces spectres pour se poser un question qui hante bien plus et qui pourrait bien faire le tour d'un monde...
  • g@rp se perd dans le temporel et considère the lecteur, prend/donne des cours d'anglais (semaine très studieuse chez les Chums) mais souffre encore de crises aiguës de sérendipité
  • l'hyperactif et insomniaque J.D.M. publie tous les jours, la résidence secondaire est principale
  • J.S. est dans l'ombre...
  • La Buse buzze le camembert (à Bébert ?) et rape l'éclair (ou le contraire) [un peu fort d'allitérations celui-là]
  • Lazare confirme que Bébert est d'une bien plaisante compagnie, mieux qu'd'autres
  • Moolz sort intempestivement de sa toile ventre à terre
  • Odot a sans doute d'autres chats à fouetter
  • Otarie précise l'ordre imprécis de son janvier
  • Pedro, en pleine forme propose : un, deux, trois, quatre indispensables papiers
  • Thomz salue Updike et cite Michon
  • Untel attend le soir, l'attend double même. Et dans l'attente, ô paradoxe, converse de la mort volontaire (au japon)
  • quant à moi, je fais l'éloge de la lenteur, regarde Rome de mon chez moi enneigé et compte les livres de la bibliothèque universelle...

Il est enfin évident que le héros de ces quinze derniers jours est Albert Angelo (dit Bébert), par B. S. Johnson, que pas (ou presque) un loulou ne connaîtrait dans les parages francophones si les Editions Quidam ne faisaient leur excellent travail d'édition de ce classique moderne anglais.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fric Frac Club 4760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine