Magazine Culture

Anthologie permanente : Jean-Paul Klée

Par Florence Trocmé

IX

Voici l’heure / grise & noire, & blanche… l’
heure du Soir où lentement je descends la ville enchantée
(enneigée) vers le repos / le bain-bleu / le calme du
lait-chaud-très-sucré, dans le gros bol orange ! Ça
serait (à ravir) le moment de la
tendresse, les gosses blonds dans les jambes & sur
le cœur, au fond du fauteuil-sous-la-lampe-ra-
dieuse-qui-chante ! l’instant de la finesse, de la : déli-
catesse
& toutes les Musiques de l’effusion-du-monde !
la sérénité du foyer / de la table / & du livre,
la volupté promise du lit, vaste-comme-la-Neige !..
& la nuit de tisane-bleue, qui tombe si doucement (si)
sur nos mains, nos yeux de sable-rouge, & nos
mâchoires bien mortelles !..
Mais je rentre à mon grenier tiède & désert ; la chatte
  dort
ou joue chez la voisine & le feu (lui-même) faiblit-il ?..
je vide mon gilet violet bourré de chocolat
contre la Fatigue ; les écoliers-moustiques ; nous
avons parlé de la neige ; de la flûte ; des Eskimos &
du mariage de Poil-de-Carotte, sous des milliers
  de fleurs !..
« des pavots / des pissenlits jaunes & des clématites » —
j’ai photocopié de l’alsacien, à la poste & mes élèves
ont chanté l’Hiver en allemand, «  a-e-i, —
der.Winter.ist.da !
 » la radio annonce moins 20°
à berlin-est ; il neige ; il Neige encore ; il neigera ;
ça lavera les poumons & tout le sang du Monde : la
Terre tourne / sous.les.flocons / sous.les.étoiles /
comme la boule-à-miroirs des salles.de.bal,
& l’ouate douce épongera, peut-être,
tous les crimes de la planète ; le sang du Chili
& la folie africaine d’Amine-Dada Hitler noir, —
toute cette neige / ô, toute.cette.Neige :
ça nous Changera peut-être,
enfin ? DIEU / EST / BLANC ! Mozart bruine &
Rayonne, sous les lampadaires municipaux —
Voici / la gloire blanche / du monde !..
on parle parfois du paradis, mais le paradis n’
est-il pas Soudain, derrière la Vitre // plus sûr que
les plus forts Mirages ? LE PAYSAGE
TOMBE
(même) en ENFANCE, encombré des
gravures grises en taille-douce d’erwin heyn,
jeune peintre de mon âge qui, à partir d’eckarts :
  willer
rêverait (je crois) de recouvrir
tout le kochersberg avec du
papier-journal imprimé à l’italique ancienne,
pourquoi donc pas ? —
HÉLAS les 130.000 saumons du Rhin en 1885
sont morts, depuis si longtemps : il
ne reste plus aux 46 pêcheurs professionnels alsaciens
qu’à ramasser de la blanchaille
(pourrie de mercure) — où / donc / dort / encore / l’Or ?..
enfin, 40 millions d’enfants à travers le monde
travaillent / à / l’usine / à la rizière / dans la misère
des tapisseries de la Perse-Orientale,
ô / scandale !..
Comme l’écrit Michel Leiris à 75 ans,
il faut « Pleurer bleu / rire jaune,
Rager rouge. / Aimer violet, vert, orangé ;
rêver blanc & crier noir ! »
Nix & Nox & Nex : Voici
la neige / la Nuit / & les meurtres célèbres dans Historia
  n°45,
je recopie (ici) un peu de l’Innommable humain :
« Il y eut aussi le paysan allemand Strumpf, exécuté à
Cologne en 1589, pour avoir (mangé) 13
adolescents, dont son propre fils » — page 101 ;
Pasteur ! Gandhi ! et j’en oublie ! vite !..
la bonté ! (la bonté !) la Bonté !..
voici / qu’il.neige.des.framboises / sur.la.forêt-noire
de l’AME ! — brûlons- nos cauchemars & nos Folies,
une-bonne-fois-pour-toutes ; - faisons / table rase & pure
& blanche, jusqu’à Dieu / jusqu’au cœur
de l’Homme / jusqu’à la douceur Universelle & muette,
jusqu’au silence (gris) des CHOSES : elles seules
ne tuent pas ! Elles / seules / ne / tuent pas !..

Jean-Paul Klée, Requiem sur l’Europe à son lit de mort !.., Saint-Germain-des-Prés, 1983

Contribution de Jean-Pascal Dubost

Bio-bibliographie de Jean-Paul Klée

Index de PoezibaoUne de Poezibao
Sur simple demande à
f.trocme@poezibao.com :
→ Recevez chaque jour de la semaine "l'anthologie permanente" dans votre boîte aux lettres électronique
ou
→ Recevez le samedi la lettre d’information, avec les principales parutions de la semaine sur le site (les abonnés à l’anthologie reçoivent automatiquement cette lettre)
• Merci de préciser "abonnement à l’anthologie" ou "abonnement à la lettre seule″


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines