Magazine Bébé

Money !

Publié le 17 février 2009 par Mummyrocks

Rz_112a.jpg

Eh oui ! Impossible d'éviter le sujet financier à l'attente de bébé... Comme dans la chanson des Pink Floyd, on entend la musique du tiroir-caisse qui marche fort et nous éloigne de nous-mêmes et de nos beaux principes aux antipodes de tout matérialisme, qui nous font rêver pas d'amour et d'eau fraîche mais de lait maternel et de beaux sentiments. Les industriels se frottent les mains car nous sommes, mesdames, une cible rêvée, presque toujours consentante. Sensibles, crédules parfois, désireuses de bien faire, nous sommes prêtes à tout pour offrir ce qu'il y a de meilleur à nos bébés... Le fait de commencer à acheter avant l'arrivée de l'enfant nous permet de rendre encore plus palpable notre rôle de parent, ce que je suis la première à trouver rassurant, j'avoue. Cet article le montre bien : 

http://fr.news.yahoo.com/blog/ecotidien/article/6003/

Après entre la course aux bons plans (occases etc) ou au contraire à l'objet d'exception, tout est une question de stratégie, pas forcément proportionnelle aux revenus des familles. Je pense qu'il y a une grande part d'affectif dans ce que l'on achète et que certaines personnes croient qu'en achetant cher (quitte à se sacrifier), elles posent des preuves d'amour... Je préfère acheter des objets neufs à prix moyens, mais cela n'engage que moi.

Je déplore le tarif exagéré de certains articles comme le coussin d'allaitement (70 euros en moyenne pour un bête oreiller, il faut m'expliquer !), mais il est possible d'en commander directement aux usines, 60% moins cher. Mon médecin m'a dit qu'en matière de puériculture, il fallait suivre son feeling et ce qu'on juge indispensable. C'est vrai que c'est tentant cette baignoire qui ressemble à un seau et qui rappellerait, dit-on, à l'enfant la vie in utero, mais on ne peut l'utiliser que 6 mois. Le marketing est vraiment puissant car il fait une forte impression sur les parents novices. C'est là qu'il est bon de consulter les forums (s'ils ne sont pas trafiqués, il y a déjà eu des histoires) ou / et surtout les copines expérimentées qui savent flairer l'achat peu utile, toujours tentant, qui nous rappelle les années insouciantes où nous jouions à la poupée. Mais forcer un bébé à des contorsions pas possibles car on a acheté un vêtement joli mais pas pratique, est-ce bien raisonnable ? Et c'est là que je repense à certains cadeaux de naissance que j'ai pu faire, craquants, mais vraiment pas adaptés... Mea culpa.

Je trouve juste dommage que certaines marques / certains pros de la petite enfance jouent indirectement sur notre propension à culpabiliser. Je suis assez attirée par tout ce qui est portage mais le discours d'aujourd'hui a tendance à tomber dans le : "Si vous utilisez un porte-bébé, vous êtes vraiment barbare. Toutes ces armatures métalliques etc, quelle horreur ! Et pour un petit garçon, ça risque de lui écraser les parties génitales, vous imaginez un peu... " Alors, les choix que nous faisons sont plus par défaut que par conviction. Au lieu de faire le mieux possible, on essaie de faire au moins mal et je le déplore un peu... Nous retournons à la nature certes, mais les raisons qui nous y poussent ne sont pas toujours très naturelles. Dur, dur d'être parent ?!

Votre avis ? Votre ressenti ? Votre expérience ?

Crédit photo : http://www.photo-libre.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mummyrocks 597 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog