Magazine Aventure/action

Transformers, blockbuster parmi tant d'autres...

Par Dysto

TRANSFORMERS 2007
Transformers

Réalisateur Michael Bay

avec Shia LaBeouf, Megan Fox, Josh Duhamel, Tyrese Gibson, Rachael Taylor, Anthony Anderson, Jon Voight, John Turturro

Synopsys : Une guerre sans merci oppose depuis des temps immémoriaux deux races de robots extraterrestres : les gentils Autobots et les méchants Decepticons (c'est pas bien de vouloir le mal ! ! !) . Son enjeu : la maîtrise de l'univers...
Dans les premières années du 21ème siècle, le conflit s'étend à la Terre, et le jeune Sam Witwicky devient, à son insu, l'ultime espoir de l'humanité. Semblable à des milliers d'adolescents, Sam n'a connu que les soucis de son âge : le lycée, les amis, les voitures, les filles...
Entraîné avec sa nouvelle copine, Mikaela, au coeur d'un mortel affrontement, il ne tardera pas à comprendre le sens de la devise de la famille Witwicky : "Sans sacrifice, point de victoire !"

 

Transformers robots

Mon avis :

Transformers s’est pas mal fait éreinté par la critique à sa sortie. Quoi de plus naturel ?

Transformers Shia LaBeouf
Ce film enchaine les poncifs du film d’action : entre Sam Witwicky l’ado un peu mal dans sa peau mais qui va néanmoins réussir à charmer la ravissante brune Mikaela Banes, la blonde et (mais qui s’en soucie vraiment ?) experte en théorie du signal Maggie Madsen qui va faire appel au hacker noir et (légérement) enveloppé Glen Whitmann, et bien sûr l’armée américaine
TRANSFORMERS us army
(et ses beaux navions et hélicoptères, c’est bien simple, on se croirait devant un film publicitaire ! ! !)  qui fait de son mieux pour sauver le monde, y'en a pour tout le monde !

 Une belle brune, une belle blonde, un ado, un black pour les quotas (et obèse en plus) et des "sex symbols" (Josh Duhamel en tête) qui jouent aux soldats : tout est en place pour faire de ce film un modèle du genre !

TRANSFORMERS blond & black
En termes de spectacle, M. Bay sait y faire, ça c’est clair. Mais bon, entre 2 explosions, des bagarres de robots réussies et quelques blagues vaseuses, il ne peut s’empêcher de balancer qq mièvreries sur l’espèce humaine, d’abuser d’une bande son mille fois entendues et de dialogues navrants dans la dernière demi-heure.

Hormis la (très longue) scène finale et l’affrontement spectaculaire en pleine ville, rien de bien transcendant.  Divertissant, sans plus !

TRANSFORMERS piscine

Voici la bande annonce de l'épisode 2, qui s'annonce aussi bourrin que le premier !

Plus d'infos sur ce film


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dysto 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte