Magazine Beaux Arts

Jimmie Durham, exposition Paris

Publié le 17 février 2009 par Adelinew

Je parle avec les objets, je joue avec les objets, avec les relations qu’il y a entre eux, moi et le reste du monde. (J. D.)

Jimmie Durham, artiste, poète, vidéaste etc, américain d’origine Cherokee est né en 1940. Militant historique de la cause indienne et des droits civiques, sa carrière artistique débute avec des œuvres relevant de la recherche identitaire et de la critique de l’impérialisme.
Il s’installe définitivement en Europe en 1994. Son travail s’éloigne alors de la référence autobiographique pour tourner autour des stéréotypes de comportement et des systèmes de connaissance qui structurent notre rapport au monde ; les pierres, métaphores de la contestation, symboles de l’architecture et du pouvoir, apparaissant de manière récurrente dans son œuvre à partir de cette date.
En juxtaposant les objets trouvés manufacturés et les matières brutes dans une confrontation parfois violente et toujours pleine d’humour, il force notre regard à ré interroger le réel. Un réel maintenant européen (architecture classique, symboles de l’Antiquité – le thème de « l’arc de triomphe » etc) revu et « corrigé » par une lecture américaine ET indienne de ses codes. La série de sculptures « Labyrinth », construite à partir d’un tronc d’arbre récupéré après la tempête de 2001, se propose de remonter les informations inscrites dans le bois, de l’écorce au cœur, dans une déclinaison à la fois poétique, historique et écologique. Les vidéo-performances sont toutes plus hilarantes les unes que les autres (d’où le sourire un peu béat des visiteurs de l’exposition), avec une économie de moyen qui nous change agréablement des dispositifs complexes auxquels nous sommes désormais habitués. On pense à Bruce Nauman… Adeline W

Nature morte avec pierre et voiture, Jimmie Durham. Bloc de pierre de 3 tonnes provenant d’une carrière locale, sur le toit d’une Ford coupé Festiva 1999. Sydney, Australie © REX FEATURES

Exposition : Jimmie Durham, Pierres rejetées… Musée d’art moderne de la ville de Paris / ARC. Du 30 janvier au 12 avril 2009.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Adelinew 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog