Magazine Culture

Bogart and the Addictives / Friend Robots: split EP

Publié le 17 février 2009 par Youcanroll
Ideal Crash, label associatif indispensable (ils le disent... et ont parfaitement raison), nous offre une autre pièce de choix, avec ce split réunissant deux groupes aux musiques différentes mais qui, ici, s'avèrent complémentaires et débouchent sur six titres engageants, à l'image de ceux du Ep des excellents POPKILLER et tout simplement des autres productions du label. Si les toulousains de BOGART AND THE ADDICTIVES oeuvrent dans un domaine cold-wave aux réminiscences punkisantes, qui porte l'empreinte d 'un groupe comme FRANZ FERDINAND, tant vocalement que dans l'énergie et le groove qui émanent de leurs morceaux, les FRIED ROBOTS, anglo-parisiens, il faut le noter, pratiquent une musique plus... robotique, également très groovy et teintée de touches électro bien dosées, jamais exagérées et toujours judicieusement utilisées.Ce sont donc les premiers qui inaugurent ce split avec un Anyway introduit par une batterie percutante, la voix prenant le relais sur fond de guitares dans la veine FRANZ FERDINAND et PIXIES. Il se dégage de ce morceau une grande classe vocale et une certaine puissance, un côté dansant aussi, dans l'instrumentation.Velvet pills fait mieux que confirmer la valeur des BOGART, "décoré" par des guitares omniprésentes et toujours cette batterie à l'esprit punk, de même que les choeurs dont les "ouh-ouh" apportent ce petit détail qui, souvent, fait la différence, positivement bien sur, en faveur d'un morceau. Ce titre enthousiasmant terminé, on est soufflés par le troisième, The hold, sur l'intro duquel résonnent des "kk-kk-kaaahh" du meilleur effet qui d'entrée boostent le titre et qui reviendront d'ailleurs régulièrement, mêlés à cette voix décidément distinguée, à la classe toute british et à cette instrumentation énergique. De surcroît le groupe assimile fort bien ses influences, et il résulte de ce brassage un patchwork très personnel, doté de nombreuses bonnes idées (écoutez-moi donc cette basse cold-wave, quel son!), dont le seul effet négatif est de nous faire regretter que ce split n'inclut que six titres au total..Passé cette découverte positive au possible, on tombe sur les FRIED ROBOTS. Et là, nouvelle bonne surprise. L'électro-rock des anglo-parisiens s'avère étonnamment séduisant, dansant aussi. Preuve en est, ce Fake real vigoureux et entraînant, à la croisée de groupes comme RADIO 4, THE RAPTURE ou THE FAINT, le tout dans un esprit rock affirmé. Puis, comme pour nous prouver son habileté, son ingéniosité, le groupe surprend en proposant ensuite un Living on saturn pop et funky de par son riff de guitare, cependant zébré de six-cordes assez acides: bien vu, excellente idée que d'imposer un titre différent et tout aussi bon que le précédent! Et ce n'est pas fini! Le troisième titre, l'amusant Mushrooms, aux allures de comptine pop, est lui aussi différent, superbe morceau électro-pop qui vient compléter, et achever, ce split de haute volée. A l'écoute de tels groupes, après les POPKILLER, et de tels disques, on se dit qu'il serait parfaitement logique de retrouver ces formations sur le devant de la scène française, dans un futur qu'on espère très proche. Merci encore, et bravo, à Ideal crash, et aux "duellistes" présents sur ce EP. Excellente production !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Youcanroll 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte