Magazine

Retour sur la journée du mercredi 18 février 2009 à l'Open 13

Publié le 19 février 2009 par Adobuzz
Ciel bleu avec passages nuageux
La 3eme journée de l’Open 13 était marquée par l’entrée en lice de nombreux français. Gicquel, Llodra, Chardy, Tsonga, Monfils, Mathieu et Clément étaient appelés sur les cours, avec, à l’issu des rencontres, des fortunes diverses.
Si Tsonga s’est logiquement imposé, la tête de série n° 3, Gaël Monfils, a calé dès le premier tour. Une défaite au profit d’un autre Français, Paul-Henri Mathieu. Incapable de lâcher ses coups, la « Monf’ » a lui-même qualifié son match de « nul ».
Reste à espérer un regain de forme pour la coupe Davis. Paulo, lui, retrouvera au prochain tour Mickaël Llodra. Auteur d’un match plein, avec une confiance retrouvée, Mathieu devra confirmer face à l’attaquant français.
Le Manceau, pour sa part, opposé au Kazakh Andrey Golubev, n’a pas fait de détail. Malgré un premier set accroché, remporté au tie-break (7-5). Et finalement, Golubev perdait le match « tout seul », dixit Jo-Wilfried. « J’ai toujours du mal aux premiers tours.
Ici, mon adversaire a craqué sans que j’hausse mon niveau de jeu », avoue le Français. Nerveux dans la seconde manche, le Kazakh enchainait les fautes directes, et s’inclinait 6-2.
Enfin, Jérémy Chardy était opposé à une montagne. Le numéro trois mondial, tête de série numéro un du tournoi, Novak Djokovic se dressait sur la route du Nîmois. Et comme l’on pouvait s’y attendre, il n’y a pas eu de miracle.
Chardy, arrivé plutôt en forme à Marseille, n’a fait illusion qu’un set, perdu au tie-break (7-3). Après, le Serbe a mis la vitesse supérieure, et sans que Chardy n’y puisse rien, il était décroché, et perdait le match 6-4. Une logique impuissance qui se traduit par l’écart au classement ATP.
Par ailleurs, Gicquel, s’est incliné face à George Bastl, lucky loser qualifié après le forfait de Gasquet. Et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, Arnaud Clément s’est effondré devant son public face à un Allemand de vingt-et-un ans. Solide dans tous les compartiments du jeu, Misch Zverev a fait déjouer le Français, qui s’incline en trois sets.
Romain Alcaraz en direct de Marseille

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Adobuzz 14146 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte