Magazine Beaux Arts

iBox : ça groove dans l'Est de la France

Publié le 19 octobre 2008 par Archijulien




Ce projet a été réalisé à l’occasion des Journées de l’architecture ( www.ja-at.eu), la maîtrise d’ouvrage a été mené suite à un concours par deux jeunes architectes Nicolas Grun et Pierre LAURENT.

La réalisation du projet à été assuré par le collectif d’architecte Strasbourgeois 3RS (WWW.3rs.fr)

Le concept du projet s’appuie sur les théories de l’Architecture à volume zéro.

L’Architecture à cubage zéro produit une échelle de projet se situant entre le plan et l’objet architectonique. L’Architecture se veut légère, transparente, recherche d’intensité plutôt que de densité.

L’I-box n’affiche pas ouvertement sa vocation d’espace d’information,

En effet, notre environnement visuel est inondé de messages directs.  Il s’agit ici d’éveiller l’intérêt du public en sollicitant sa curiosité. L’information n’est pas imposée, il faut pénétrer un mystère, un espace.

Nous avons recherché une identité métaphorique commune à deux pays voisins que sont la France et L’Allemagne. Nous nous sommes inspiré du Rhin et plus précisément à sa végétation herbacée qui modèle à l’identique les rives des trois villes accueillant le projet.

L’identité métaphorique de l’info box est portée par ces herbes folles, matérialisées par des cannes à pêche.

Dans chacune des trois villes le même objet, seul la couleur diffère afin de donner une identité singulière à chaque info box, Mulhouse (F) la box bleu, Strasbourg (F) la verte, Karlsruhe (D) la rouge.

De loin, l’objet intrigue : il présente une forme homogène qui ne laisse soupçonner aucune intériorité. Mais en s’approchant, on devine progressivement qu’il contientquelque chose

Si l’on tourne autour, les différences de densités de la masse hérissée font varier les perceptions des vides internes et de leurs configurations.

Le projet produit une intériorité ouverte et publique où la forme urbaine est condensée.

Une fois entré, l’info box propose un moment de repos à l’agitation de la ville mais par ses transparences garde ses occupants dans la respiration de la rue. En effet, on peut simplement s’amuser à le traverser, s’y retirer le temps d’une pose.

Je viens de recevoir ces images vendredi 10... cela est publié tel quel sans commentaires de ma part vu que je suis simplement... SKOTCHé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Archijulien 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines