Magazine Culture

Le plat du jour du mois de mars : MYCELIUM, « Carnival Daze ». La flûte enchantée…

Publié le 02 mars 2009 par Chickentandoori

Le MYCELIUM est la partie végétative des champignons. Il est composé d'un ensemble de filaments, plus ou moins ramifiés, appelés hyphes, que l'on trouve dans le sol ou le substrat de culture (source Wikipedia), mais franchement tout le monde s'en fout un peu ou presque, voir carrément. Je fais partie de cette troisième catégorie.
L'automne est une saison idéale pour aller cueillir quelques champignons dans les sous-bois, au milieu des odeurs de la flore et du chant des oiseaux.
Enfin, c'est ce que me disait Julien en tentant de me persuader l'air de rien pour que je le suive cahin- caha pour une ballade sous les arbres.
« Viens ! », me dit-il.
« Tu vas être surpris !».
Julien enfila des bottes en caoutchouc de marque approximative en remuant la tête dans tous les sens pour faire rentrer ses petits pieds à l'intérieur.
Je l'observais en pensant à rien.
J'avais juste envie d'éclater de rire.
Ou en sanglot.
Je connaissais Julien depuis peu.A peine 5 minutes, en fait.Il venait de m'envoyer un mail et avait débarqué chez moi comme une flèche, 3 secondes à peine après réception dudit message informatique.
Il avait toqué à ma porte comme un forcené alors qu’il suffisait de sonner.
Julien était du genre tenace et tenait absolument à me faire découvrir son groupe à flûte qui sévissait là-bas dans les bois.
Je cédais par lâcheté. Ou par curiosité. Mais plus par lâcheté quand même.
C'est les cheveux mouillés par une bruine de saison et les Converses pleine de boue que je m'aventurais dangereusement sur un terrain en grande partie hostile pour mon petit corps de citadin lambda.
J'emboîtais le pas chaloupé de Julien en sifflotant « Eylau Eylau on rentre du boulot ».
Il faisait un froid de canard WC.
Quelques hiboux poussaient des cris de circonstance et au loin un loup criait au loup.
« On est bientôt arrivé, t’inquiète ! », me dit Julien en tentant de me rassurer.
Il dégageait à la serpe le feuillage qui nous empêchait d'avancer correctement.
L'ambiance était Koh-Lantesque et franchement l’idée de manger une mygale poêlée me donna la nausée.
Julien stoppa net, sans faire de mise au point.
« C'est bon, on y est. Assieds toi ! »
J'obtempérais pour ne pas casser l'ambiance mais franchement je trouvais le ton de Julien un peu olé, olé, limite tortilla.
Je m'asseyais sur de la mousse verte et humide en serrant... les dents.
Sans crier gare, Julien me colla deux écouteurs sur les oreilles et déroula son 1er EP, intitulé " Carnival Daze ", en taquinant le cover flow de son iPod comme une manette de Playstation.
« Alors ? », me dit-il, sûr de lui en soufflant sur ses ongles et dans sa flûte.
« Pas mal ! », répondis-je pour faire genre mais pas trop mais en tapant du pied comme un malade sur le gentil écureuil qui s’était couché sous mes lacets.
Les autres membres du groupe débarquèrent de derrière les fagots comme un seul homme alors qu’ils étaient plusieurs.
« On y va ? », me demanda Julien en me pressant le citron comme un melon.
Ok, j'étais bon pour une interview Dame nature :
Salut les champignons ! Bon, je vais être super honnête avec vous. En écoutant vos morceaux, j'ai été agréablement surpris et légèrement perturbé par un son un peu étrange que je n'avais pas entendu depuis au moins 100 ans chez un groupe de rock Français à moustaches. De mémoire, le groupe s'appelait The Claude Debussy mais je n'en suis pas sûr. Ce son n'est pas déplaisant, bien au contraire. Il est juste étonnant. J'ai le nom de l'instrument sur le bout de la langue mais il ne sort pas.
Je tire la langue pour être certain que Julien ait bien compris la question que je n'ai toujours pas posé .
Ben… le Mycelium est effectivement la partie végétative , c’est une image du cerveau , des mondes internes et personnels, de l’imagination qui est comme le terreau ou l’on plante les graines, nos rêves et on trouve refuge et solutions ou suggestions à nos barrières diverses.
MYCELIUM est un nom de groupe fort sympathique au demeurant mais il faudrait sérieusement penser à en changer, non ? Parce que franchement, MYCELIUM, ça va pas pouvoir le faire longtemps. C'est pas crédible. Enfin, si vous comptez faire carrière. Moi, je dis cela, je dis rien… (Sinon, dans un autre style, j'aime bien Armillari ostoyœ… mais c'est super personnel)
Un ange passe puis un deuxième en string.
Votre style musical, vous le définiriez comment si vous étiez à ma place ?
Je change de place volontairement avec Julien pour être certain qu'il ait bien assimilé la question hyper pertinente que je viens de balancer tout de go, sans réfléchir dans un élan de créativité débordante qui m'étonne le sourcil en accent circonflexe.
Pop Progressive !
La réponse me cloua le bec comme un breton de Nazareth que j’aime bien.
La scène parisienne comme on l'appelle ici même (enfin, pas vraiment ici même parce que là normalement on est censé être dans les bois) à la capitale, vous en pensez quoi, franchement ? Vous êtes bien parisien, non ? Parce que franchement sinon la question n'a absolument aucun intérêt…
Oui parisien ou pas… si on parle de l’esprit …personne fait de la pop progressive avec nos influences et notre type de formation.
Bien sûr on pourrait avoir un nom en
« The » ou un nom avec des copiés collés style « Break Break Balls Balls », ça nous aiderait peut être à jouer à la flèche d’or ou au baron mais on s’en tamponne les steaks dit très humblement et le plus diplomate possible,une identité ne se résume pas qu’au nom.
D’ailleurs Cheval Cheval ou Poney Poney on kiffe ! C’est de la bonne zique.
Outre le fait de penser sérieusement à changer de nom dans un délai assez proche (moi, je dis cela, je dis rien), quels sont vos autres projets ?
Ben, dis rien alors, cimer !
Un album des lives…
Notre batteur est passé deuxième guitariste et nous annonçons en exclu sur Chichen Chika l’arrivée de l’immense par la taille et le talent David Jarry aux fûts.
La grande rentrée et la 1ere date se fait le mardi 16 juin à l’occasion de la soirée « Pimp my Tour » au Backstage qui lance le site et prod live « My Indie Tour »
Et notre nom, on le garde il est anti-bien pensant comme notre son.
Merci, les gars, c'est vraiment top ce que vous faîtes mais on fait comment pour rentrer ?
Ah mais tu restes ici le sol est crade après la crémaillère d’hier. Tu nous files un coup de main.
La nuit commençait à tomber doucement comme dans un film qui fait peur.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chickentandoori 86 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines