Magazine Culture

Brothers and sisters : 3.16/ 3.17 Troubled waters

Publié le 03 mars 2009 par Tao

kitty et robert dans brothers and sistersCe dimanche ABC proposait une soirée exceptionnelle avec un double épisode de Brothers and sisters. De quoi secouer la série et amorcer la fin de la saison et je dois dire que j’ai tout simplement adoré cet épisode qui est dans le plus pur style de la série. Il y a beaucoup de drames mais cela se fait sans lourdeur, sans nous forcer à pleurer malgré certains événements bouleversants et on ressent plus que jamais l’aspect clan des Walker (ce qui manquait au précédent épisode). En fait, toutes les intrigues et les personnages arrivent à un moment crucial et on ressent vraiment la tension, l’émotion et la série très forte à ce petit jeu là. C’était finalement le moment idéal de nous offrir cet épisode spécial. Un test que la série réussi haut la main.

Le fil rouge de ce double épisode est inévitablement la naissance du bébé de Kitty, Evan. Et je dis bien le bébé de Kitty car il semble de plus en plus se dessiner autour d’elle l’image d’une femme seule devant élever son enfant. Robert est lui bien trop occupé avec sa carrière de politicien de haut vol. Il a beau dire que Kitty et le bébé est sa priorité, on sait très bien que ça n’a jamais été le cas. Dès le première seconde où il a été question de cet enfant dans la saison 2, on avait tout de suite compris que Robert n’était pas intéressé. Il a fait des efforts pour sa femme c’est évident, mais on voit trop bien que ces sourires ne sont qu’une façade. Je suis néanmoins loin de blâmer Robert car je préfère voir cet homme transpirant d’ambition plutôt que le républicain idéalisé qu’il était au départ. Je me demande même ce qui va pouvoir l’arrêter car même une attaque cardiaque et une opération à cœur ouvert ne l’ont pas fait dévier de ses ambitions personnelles. Il veut le place de gouverneur et il est prêt à tout pour cela. Et si on me le demande, oui il est prêt à sacrifier son mariage, ce qui pourrait d’ailleurs très bien arriver. Toute les pièces accumulées depuis le début de la saison se mettent d’ailleurs en place maintenant. Sa fameuse réunion secrète avec le gouverneur (ou l’on avait insinuait qu’il avait une liaison) trouve aujourd’hui un autre écho. Il ne voulait nullement l’aider à arranger ses problèmes personnels mais bien lui piquer sa place. Et j’ai hâte de voir cette lute de pouvoir à l’écran, si cela se fait évidemment. Le plus mal placé dans cet histoire, c’est évidemment Kevin. Il se retrouve au milieu et le voilà qu’il se découvre carrément des sentiments pour Robert. Rien de romantique, bien sûr, mais on voit combien l’attaque de Robert l’a affecté. Il était là avec lui dans le parking et il a vraiment cru que Robert allait mourir. Sa discussion avec Scotty à ce sujet était tout simplement magnifique et on capte vraiment bien son sentiment. Comme quoi c’était une excellente idée de lier Robert et Kevin dans une même intrigue, on en oublierait presque que Kevin est gay. Et ça risque de ne pas être terminé vu la terrible confession de Robert à son beau frère/ directeur de communication sur son lit d’hôpital. Seul petit problème, on évacue un peu trop vite Trish la mère porteuse, d’autant que je l’aimais bien. J’aurai voulu un gros hug entre elle et Kitty sur le moment même si ça aurait fait un peu too much.

La deuxième grande intrigue concerne évidemment Ojai et Holly. Celle ci a décidé de ne pas se laisser faire et dans un sens elle a parfaitement raison. Même si dans un premier temps, j’ai vraiment cru qu’elle allait tout laisser tomber et écouter David. ça aurait d’ailleurs été assez osé mais cela aurait été mal connaître Holly. Il lui suffit de faire du baby sitting pour retrouver la pêche. Elle aurait pu enlever Lizzie, ça aurait été marrant une crazy Holly. Mais si elle s’est laissé baiser par William pendant des années, elle n’est pas prête à se faire baiser par son fils (certes d’une toute autre façon). Sa dispute avec David était d’ailleurs à ce titre très éloquente, on sent des années de rancunes entre eux et si on connaît les personnages depuis seulement quelques années, on sent qu’il y a un vrai passé entre eux. Cela est sans doute renforcé par le fait que Patricia Wettig et Ken Olin sont vraiment mari et femme dans la vie civile. Et je suis toujours ravi de voir que les personnages “d’un certain âge” ne sont pas oubliés, que du contraire. J’ai bien aimé aussi toutes les scènes entre Saul, Sarah et Tommy, ça faisait très conseil de famille et ça m’a rapellé les bons côtés de Ojaï foods. D’ailleurs il ne serait pas impossible que Sarah et Saul soient obligés de jouer les pompiers dans cette histoire vu toutes les bétises de Tommy. En écho à l’intrigue des McCallister, toute cette histoire avec Ojai risque de faire des dommages collatéraux. Rebecca devra forcément choisir son camp et on sent que d’ici quelques épisodes tout pourrait changer pour elle. Rebecca le sent d’elle même et on voit qu’elle angoisse terriblement à ce sujet. Elle ne veut pas voir les choses changer entre elle et Justin et j’ai trouvé cela touchant. En plus sa mère et son père pourrait très bien se remettre ensemble. Bref au moment où elle pourrait être enfin heureuse tout risque ou plutôt tout va, exploser.

Le montage final est d’ailleurs annonciateur des problèmes à venir. Kitty se rendant compte que Robert ne changera jamais ses priorités, les perquisitions chez Tommy et inévitablement l’arrivée de Ryan. Je ne sais pas pourquoi mais je sentais vraiment qu’il allait arriver à la fin et le fait qu’il rencontre Rebecca en premier est très symbolique, un passage de témoin en enfant illégitime. J’ose à peine émettre la pensée d’une histoire entre Ryan et Rebecca de peur que les scénaristes m’entendent car après le baiser entre Jo et Rebecca, la déwalkerisation, ça serait la faute à ne pas commettre. Je préfère penser à l’idée de voir Justin devenir médecin car c’est une vraie bonne idée après l’avoir vu végéter depuis… depuis tout le temps en fait. C’est bien de le voir prendre sa vie en main. ça m’a rappellé combien j’aime ce personnage. Et puis, il y a cette nouvelle dont Rebecca n’a pas parlé. Je doute qu’elle soit partie à New-York juste à cause d’une dispute avec Justin. Se pourrait il que Becca soit enceinte ? En tout cas, on va sans doute reparler de ce “secret” par la suite, le dialogue semble avoir été placé là pour succiter notre curiosité.

Conclusion : J’avais un peu peur de ce double épisode mais finalement celui ci a de loin dépassé mes espérances. On a une vraie grande histoire et pas seulement deux épisodes mis l’un derrière l’autre. Les histoires sont solides, émouvantes et portée par un casting absolument fabuleux. Tout au long, j’ai adoré la prestation de Rob Lowe que ce soit face au gouverneur dans un style très JR ou presque en train de mourir dans le parking, je l’ai trouvé parfait. C’est vraiment un acteur formidable et j’ai aussi été impressionné par Calista Flockhart et finalement c’est cela Brothers and sisters. Tous ces formidables acteurs travaillant ensemble, Rob Lowe, Sally Field, Calista Flockhart, Rachel Griffiths, Ron Rifkin et tous les autres. Le seul point négatif c’est que la série revient dans son premier travers, à savoir le trop plein de musique au point que certaines dialogues sont complètement noyés dans le flot musical. A part, cela pour un fan de B&S c’est que du bonheur. Voilà donc un double épisode pleinement réussi et les ennuies de la famille Walker ne risquent pas de diminuer, pour notre plus grand plaisir.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tao 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte