Magazine Autres musiques

Intégrale des cantates de JS Bach par Masaaki Suzuki : volume 40

Publié le 02 mars 2009 par Philippe Delaide

Masaaki Suzuki poursuit son intégrale des cantates de JS Bach, avec le Bach Collegium Japan, en respectant scrupuleusement l'ordre chronologique. Le volume 40 est consacré à quatre cantates écrites sur la seconde moitié de 1725. Il faut surtout retenir de cette édition deux cantates qui puisent leurs sources littéraires dans le même texte, à savoir l'Offrande d'offices évangéliques (Evangelisches Andachtsopfer) de Salomon Frank.

 Ces deux cantates (Tue Rechnung ! Donnerwort, BWV 168 et Ihr, die ihr euch von Christo nennet, BWV 164) ont une forme assez atypique par rapport aux cantates chorales classiques écrites par le cantor. Toutes deux démarrent par une aria introductive, la partie chorale étant simplement conclusive. La première s'appuie sur un texte qui évoque la parabole de l'intendant infidèle qui, risquant de se faire congédier par son maître, tente de se faire adopter par les débiteurs de ce dernier. Salomon Frank associe les chrétiens avec l'intendant, ces derniers se retournant vers Jésus, le "garant qui efface toutes les dettes". Une tension assez forte s'installe dès l'aria d'introduction à la basse sous l'expression "Tue Rechnung !" (maudit calcul) qui claque comme un fouet avec un accompagnement orchestral mouvementé. Cette cantate est placée de bout en bout sous le signe d'une grande expressivité et d'une certaine turbulence.

Bach Suzuki Volume 40
Avec la cantate BWV 164, c'est tout le contraire qui nous est proposé. Avec sa direction limpide et délicate, Masaaki Suzuki déploie tout son art d'une poétique singulière et très prenante. Je trouve que seul le chef japonais est capable d'atteindre un tel niveau de transcendance grâce à une pureté de la ligne exemplaire et qui révèle toute la puissance de l'écriture de JS Bach. Cette cantate est placée sous le signe de la miséricorde du chrétien. Sans excès de pathos, elle est placée sous le signe d'un profond recueillement. L'aria d'introduction du ténor est certes animée, avec des violons placés sous une certaine tension. Mais ensuite, l'aria pour alto déploie un climat plus apaisé, avec des harmonies aériennes, éthérées.

Les deux autres cantates BWV 137 et 79, sont des cantates chorales plus classiques, assez solennelles et déployant une réelle ampleur.

Le quatuor de chanteurs, souvent utilisé par Masaaki Suzuki, s'avère de qualité plus constante dans ce volume 40. Robin Blaze, par exemple, est bien meilleur que sur les volumes précédents, notamment dans la superbe aria "Nur durch Lieb und durch Erbarmen" de la cantate BWV 164. A noter également deux duos pour soprano et basse (avec la contribution de Peter Kooij à la basse, fidèle des fidèles, ainsi que de Yukari Nonoshita comme soprano) : "Herz, zerreiss des Mammons Kette" de la cantate BWV 168 et "Gott, ach Gott, verlass die Deinen" de la cantate BWV 79.

Lien direct vers le site du label BIS pour plus de détails.

Intégrale des cantates de JS Bach - volume 40 - Bach Collegium Japan - Direction Masaaki Suzuki - label BIS.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Delaide 1912 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog