Magazine Cuisine & Santé

Grains entiers: bien choisir ses produits

Par Marieclaude

Plusieurs études confirment l'impact positif des grains entiers sur la santé. Mais comment savoir si les produits qu'on achète en contiennent vraiment?

Bread

Crédit photo : Rob Owen-Wahl/SXC

Pourquoi un tel regain d’intérêt pour les grains entiers? C’est qu’en plus de fournir plus de vitamines, de minéraux et de fibres que les grains raffinés, ils renfermeraient des antioxydants de même que d’autres composés bénéfiques.

De nombreuses études confirment l’impact positif des grains entiers sur la santé cardiovasculaire, le tour de taille et le poids, la tension artérielle et la réduction des risques de cancer.

Méconnus il n’y a pas si longtemps, les grains céréaliers font maintenant partie de notre décor quotidien, notamment grâce à l’apparition des pains multigrains et des céréales à déjeuner dites «naturelles»: orge, seigle, avoine, quinoa, millet, sarrasin, épeautre, etc. Même le riz brun affiche maintenant ses couleurs et clame haut et fort qu’il est un grain entier.

Voici quelques pistes qui vous permettront de déterminer si les produits que vous achetez en contiennent véritablement.

• Vérifiez la liste des ingrédients: elle indique le type de grains (millet, orge, quinoa, etc.) qui entrent dans la composition du produit. Le nombre de grammes ou le pourcentage de grains entiers par portion y est parfois inscrit, mais c’est l’exception.

• Les produits «multigrains» et «biologiques» ne sont pas nécessairement faits de grains entiers. De même, l’allégation «avec des grains entiers» ne veut pas nécessairement dire que tous les grains sont entiers, ni qu’ils composent la majeure partie du produit. Les produits qui disent en contenir n’ont pas tous le même intérêt nutritionnel non plus.

Santé Canada distingue les grains céréaliers (comme le blé, l’épeautre, le kamut, l’orge, l’avoine, le seigle, le millet, le sarrasin, le maïs, le riz, etc.) des graines oléagineuses (comme le soya, le sésame, le lin, le pavot, etc.). Cependant, les produits «multigrains» peuvent contenir des deux types de grains.

• En attendant qu’une réglementation encadre mieux les allégations entourant la présence des grains entiers, gardons un œil sur le rang qu’ils occupent dans la liste des ingrédients et sur la présence d’autres ingrédients moins «désirables» comme le sucre, le sel et les additifs.

Quelques produits courants

Plusieurs barres de céréales contiennent principalement des grains entiers, mais pas toutes.

Les barres Nutri-Grain de Kellogg’s, contrairement à ce que leur nom suggère, ne sont pas une source importante de grains entiers.

En effet, le premier ingrédient est la farine de blé (donc raffinée), et l’avoine entière n’arrive qu’en troisième place (après le sucre/glucose-fructose).

Du côté des biscuits sucrés, la vague de popularité des grains entiers se fait attendre.

Les Petits Plaisirs de Dare à la farine d’avoine disent être faits d’avoine à grains entiers. Or, le premier ingrédient de la liste est la farine de blé (c’est-à-dire raffinée). Les flocons d’avoine entière arrivent bons deuxièmes.

Un autre produit, les biscuits allemands Leibniz, affiche des étiquettes différentes. Sur un paquet, un logo avec l’allégation Made with whole wheat flour («Fait de farine de blé entier») en anglais seulement; sur l’autre, on peut lire en français et en anglais «Fait avec grains entiers».

Dans les deux cas, le premier ingrédient sur la liste est de la farine de blé entier. Mais on ne précise pas si le germe est présent ou non.

Bonne journée,

Marie claude

ref: sympatico.santé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marieclaude 499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte